Le gouvernement appelle au dialogue après une journée de violences dans la capitale

Images 245

Le gouvernement guinéen a appelé lundi l'ensemble des acteurs politique "à la retenue et à rejoindre la table de dialogue, pour une concertation et un dialogue franc et sans préalable" après une journée marquée par de violents heurts entre manifestants et forces de l'ordre.

Dans un communiqué rendu public lundi soir, le porte-parole guinéen Albert Damantang Camara a déclaré que la manifestation de cette journée, qui a dégénéré en émeutes dans la majeure partie de la ville, a causé 10 blessés dont 6 par balles.

M. Camara a également fait cas de l'interpellation de huit personnes sont dans les communes de Matoto, Matam et Kaloum.

Il a indiqué que la situation semble maîtrisée par les forces de l'ordre qui s'activeraient à débarrasser les artères jonchées de pierres dans la haute banlieue notamment.

L'opposition guinéenne, a appelé de son coté, ses militants "à maintenir la pression et à poursuivre leurs marches ce mardi 14 avril 2015 jusqu'à la satisfaction totale de ses revendications destinées", dans une déclaration publiée ce lundi.

Elle a mis l'occasion à profit pour informer "l'opinion nationale et internationale qu'à ce jour le bilan provisoire de la répression qui s'est abattue sur les populations à l'occasion de cette journée s'élève à une trentaine de blessés dont sept, par balle réelle et un, dans un état critique".

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site