Le gouvernement guinéen et ses partenaires rassurent sur la faisabilité du projet minier de Simandou

images-34.jpg

Le gouvernement guinéen et ses partenaires rassurent l'opinion nationale et internationale sur la faisabilité du projet minier de Simandou qui constitue l'un des plus grands projets minier au monde, a-t-on appris de source officielle lundi. Dans un communiqué officiel du gouvernement guinéen, le ministre guinéen des Mines et de la Géologie Mohamed Lamine Fofana a réaffirmé l'engagement des parties prenantes sur le projet Simandou qui est le résultat d'un ensemble de textes juridiques dont notamment une convention de base et un accord transactionnel signés entre l'Etat guinéen et le Groupe Rio Tinto.

Le projet minier de Simandou sud est un projet intégré, comprenant une mine à ciel ouvert et des infrastructures dont un chemin de fer de 670 km et un port en eau profonde à construire dans la région de Forécariah.

Pour la réalisation dudit projet, le ministre des mines a précisé qu'au sein de la société d'exploitation minière, la Guinée détiendra 15% des parts sans contribution financière et 20% qu'elle pourra acquérir contre numéraires aux conditions du marché, avec une participation payante de 51% des parts en terme d'infrastructures.

Selon les projections, la production annuelle serait de 95 millions de tonnes de minerai de fer en phase de croisière prévue pour 2018, pour un début de production effective en 2015.

"Les négociations entre les deux parties se déroulent dans une atmosphère de parfaite confiance et évoluent de façon positive'' a dit le ministre dans le communiqué.

Dans le cadre de la recherche de financement de sa part, le gouvernement guinéen explore et procède à l'analyse de différentes offres, car en raison de l'importance de l'investissement, toutes les propositions méritent attention, certaines pourraient être complémentaires.

Dans cette dynamique, le gouvernement et ses partenaires, notamment Rio Tinto, entretiennent une totale synergie dans la poursuite des efforts visant à livrer la première tonne du minerai de fer extrait du Simandou au plus tard en juin 2015.

Enfin, le gouvernement rassure ses partenaires, en particulier Rio Tinto, ainsi que les populations guinéennes, de sa volonté de réaliser ce projet dans un esprit de véritable partenariat gagnant- gagnant.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site