Le gouvernement guinéen exclut toute idée de révision du code minier

1 3

Le gouvernement guinéen exclut toute idée de révision du code minier qui, en 2011, a été révisé et amendé afin d'offrir des opportunités aux investisseurs miniers nationaux et étrangers. Pour répondre aux rumeurs faisant état de la volonté du pays à réviser de nouveau son code minier, le ministre des Mines et de la Géologie Abdoulaye Magassouba a publié mercredi un communiqué officiel donnant la version du gouvernement guinéen à propos.

"Contrairement aux publications de certains médias, le ministère des Mines et de la Géologie informe tous les acteurs du secteur minier qu'aucune révision du code minier n'est ni en cours ni envisagée par l'Etat guinéen", a indiqué le ministre dans le communiqué officiel.

Pour lui, les dispositions du "code minier en vigueur prévoient des textes réglementaires, pour la rédaction desquels le gouvernement est appuyé par la Banque mondiale (BM)" à travers le projet d'appui à la gouvernance dans le secteur minier (PAGSEM).

Par ailleurs, M. Magassouba a précisé que le gouvernement guinéen a, depuis 2010, engagé des réformes significatives dans le secteur minier avec pour objectif d'établir la confiance et donner une visibilité confortable aux acteurs dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant.

Grâce aux multiples reformes réussies, des progrès ont été réalisés dans le secteur des mines depuis six ans.

Il s'agit de la revue des conventions et titres miniers et la publication des accords miniers, l'adoption d'un nouveau code minier, la création d'un guichet unique, la réforme du cadastre minier, l'audit institutionnel et la restructuration du ministère des Mines.

La Guinée est dotée d'importantes ressources minières, car les réserves de bauxite sont estimées à 25 milliards de tonnes, dont 18 milliards de tonnes prouvées.

Quant aux réserves de fer, elles pourraient atteindre 10 à 12 milliards de tonnes.

Le ministre des Mines et de la Géologie a récemment annoncé que la Guinée ambitionne de porter son exportation de bauxite de 17 millions de tonnes à près de 40 millions de tonnes par an d'ici 2024.

"La poursuite des réformes consolidant les acquis demeure la priorité du gouvernement avec pour objectif de continuer d'attirer les investissements nécessaires à l'accélération du développement du secteur minier", a conclu le ministre.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site