Le gouvernement interdit toute vente de produits pharmaceutiques par des non-professionnels

Pharamacie par terre e1419068697710Le ministère guinéen de la Santé a interdit mardi toute vente des produits pharmaceutiques par les non-professionnels sur l'étendue du territoire national. Cette disposition d'assainissement du secteur pharmaceutique et de la protection de la santé des populations s'inscrit dans le cadre de la loi du 20 juin 2018 relative aux médicaments, aux produits de santé et à l'exercice de la profession de pharmacien.

"Il est formellement interdit d'exercer illégalement la profession de pharmacien en République de Guinée", a rappelé le ministre de la Santé, Edouard Niankoye Lama, en rappelant l'article 91 de la loi.

M. Lama indiqué que l'article suivant stipule que, "en dehors des lieux autorisés, tout débit à titre onéreux ou gratuit, tout étalage ou toute distribution de produits de santé est interdit et, notamment sur la voie publique, dans les foires ou marchés, à toute personne, même munie du diplôme de pharmacien".

Le ministre a donc donné des instructions pour la fermeture sans délai, "des boutiques de vente de produits pharmaceutiques tenues par les non professionnels dans tout le pays". A cette fin, il a annoncé la création d'une brigade de répression, appelée "Médicrime", qui coordonnera les actions de répression et du contrôle du respect des règles.

Aux dires de M. Lama, cette brigade est déjà en activité. Les administrateurs nationaux, ceux dans les communes urbaines et rurales du pays et ceux des marchés ont été invités à s'impliquer pour faire appliquer cette mesure sanitaire.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site