Le mouvement social veut apporter sa contribution dans le cadre de concertation politique

imagesca7qorfc.jpg

Le mouvement social guinéen composé des centrales syndicales, de la plateforme de la société civile guinéenne et des associations patronales, compte s'impliquer activement pour apporter une contribution de qualité à la réussite du cadre de concertation politique, mis en place par le président guinéen Alpha Condé. Face à la crise politique dans le pays, les acteurs des différentes composantes du mouvement social ont annoncé jeudi, au cours d'une conférence de presse, qu'il est "urgent de mener des actions pressantes" pour restaurer le calme et la sérénité dans la cité.

Au nom du mouvement social guinéen, le secrétaire général de la confédération nationale des travailleurs de Guinéen (CNTG) Amadou Diallo a souligné que le mouvement social guinéen a été profondément indigné par les actes de violences commis, ayant notamment pris une "connotation ethnique et régionaliste" du fait de l'incapacité avérée de la classe politique à trouver des compromis pour aller vers des élections législatives libres, crédibles et transparentes dans un climat apaisé.

Par sa voix, le mouvement social guinéen au nom de l'ensemble des citoyens guinéens, met en garde tous les acteurs politiques de quelques bords qu'ils soient, contre toutes les velléités de remise en question des acquis démocratiques encore fragiles, de la cohésion sociale, de l'unité nationale et de la paix.

Cette mise en garde s'adresse également aux forces de sécurité qui doivent respecter l'éthique et la déontologie de leur métier et faire preuve d'impartialité dans l'accomplissement de leur mission républicaine.

Le mouvement social guinéen a invité la justice à prendre toutes les dispositions nécessaires pour identifier et punir les commanditaires, auteurs et complices de tous les actes de violences, de pillages et de vandalisme et exige la réparation des dommages et préjudices causés.

"Le mouvement social guinéen affirme sa volonté à participer au cadre de concertation pour sauvegarder ses fonctions de veille, d' interpellation et de forces de propositions", a dit M. Diallo, avant d'ajouter que leur structure se réserve le droit de faire le suivi de l'application des décisions qui en seront issues.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×