Le trafic de la drogue en Afrique de l'Ouest au menu d ' un conclave à Conakry

Sans titre 221
Huit pays d’Afrique de l’ouest sont réunis à Conakry pour harmoniser les législations nationales et leur coopération dans le domaine de la lutte contre les trafics des stupéfiants dans la sous-région, a appris APA mercredi sur place.
Financé à hauteur de 1,6 millions d'euros par le Projet d'appui à la lutte contre le trafic de cocaïne en Afrique de l'Ouest (ALCOA) de la coopération française, cet atelier sous régional réunit des experts venant de huit pays africains, dont la Guinée, la Guinée- Bissau, la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Togo, le Sénégal, la Mauritanie et le Cap Vert. En quatre jours, les experts vont se plancher sur "l'harmonisation des législations nationales et de la coopération dans le domaine de la lutte contre les trafics des stupéfiants". Au nombre des participants figurent entre autres des députés, des diplomates, des juges, des agents d'Interpol, des magistrats, des avocats et enfin des spécialistes. Frédéric Lepez, conseiller de l'ambassade de France en Guinée, a démontré la nécessité de la synergie d'action des différents pays pour lutter contre le trafic des stupéfiants. Il a également souligné que la lutte contre le trafic des stupéfiants est devenu un enjeu majeur pour l'Afrique de l'Ouest, qui est confrontée au trafic de drogue dure, auquel s'ajoute la persistance du trafic du cannabis et l'émergence de drogue de synthèse. Citant une étude de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Lepez a fait savoir que 18 tonnes de cocaïne d'un montant de 1,25 milliard de dollars US ont transité par l'Afrique de l'Ouest en 2010. Toujours selon la même enquête, une partie croissante de la drogue qui entre dans les côtes ouest africaines par voie maritime ou aérienne, emprunte la route du Sahel en transitant le Sahara par voie aérienne jusqu'aux côtes méditerranéennes, a-t-il confié. Pour sa part, le ministre guinéen de la sécurité et de la protection civile, Madifing Diané, s'est engagé à tout mettre en œuvre pour la lutte contre les stupéfiants en Guinée.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×