Le vice-président de la SFI apporte l'appui de son institution pour le développement du projet Simandou

sfi1.jpg

Le vice-président exécutif de la Société financière internationale (SFI) a affirmé l'appui de son institution financière pour le développement du projet minier de Simandou après avoir été reçu par le président guinéen Alpha Condé, a-t-on appris lundi de source officielle.

La rencontre de haut niveau entre autorités guinéennes et les partenaires techniques a porté sur le projet d'exploitation du minerai de fer de Simandou ainsi que sur les programmes de liaison qui soutiennent les fournisseurs locaux de l'industrie minière.

Selon la cellule de communication de la Banque mondiale en Guinée, cette audience entre le Chef de l'Etat guinéen et le vice-président de la SFI Jin-Yong Cai s'inscrit dans le cadre des discussions axées sur les possibilités de renforcer la participation du secteur privé dans la stratégie de développement de la Guinée, et notamment dans les secteurs des infrastructures et de l'exploitation minière.

L'apport du portefeuille de la société financière internationale en Guinée s'élève à plus de 162 millions de dollars américains.

D'après les indicateurs économiques de la BM sur la Guinée, depuis 1983, cette filiale a accumulé des engagements pour un montant total de plus de 229 millions de dollars US, en faveurs du pays.

Pour l'émissaire de la SFI, sa structure financière est en bonne position pour aider la Guinée à créer un environnement favorable aux entreprises privées et à s'assurer que les investissements privés créent des emplois.

Il a rappelé que le secteur privé a un rôle essentiel à jouer dans le développement économique du pays, en participant à la construction de routes et de centrales électriques et au développement des ressources naturelles du pays.

Dans son plan global d'intervention et d'assistance à la Guinée, la stratégie de la SFI est centrée sur quelques thématiques dont, l'amélioration du climat d'investissement, le développement de l'accès au financement, le rôle des petites et moyennes entreprises, le développement durable du secteur minier, le développement de l'énergie électrique et le soutien à l'agro-industrie et à la sécurité alimentaire.

La Guinée est l'un des huit pays qui bénéficient de l'initiative de la SFI mise en place en faveur des Etats affectés par les conflits en Afrique. Cette initiative vise à accélérer le développement du secteur privé et la création d'emplois, et à accroître les investissements dans les pays touchés par les conflits.

A noter que la SFI, membre du groupe de la BM, est la principale institution de développement au service exclusif du secteur privé. Elle aide les pays en voie de développement à atteindre une croissance durable en finançant des investissements et en mobilisant des capitaux sur les marchés financiers internationaux.

Au cours de l'exercice 2012, la SFI a porté ses investissements à un niveau record de plus de 20 milliards de dollars en exploitant les capacités du secteur privé pour créer des emplois, stimuler l'innovation et résoudre les problèmes de développement les plus pressants.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site