Les élections législatives "acceptables" pour les observateurs de la CEDEAO

imagescah8jsen.jpg

Le chef de mission des observateurs de la Commission économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) Edem Kodjo a affirmé dimanche que "les élections législatives guinéennes du samedi sont acceptables, malgré quelques insuffisance notifiées par endroit dans certains bureaux de vote".

Selon lui, l'équipe des observateurs de la CEDEAO qui a été déployée dans les 38 circonscriptions électorales du pays, a suivi de près le déroulement des opérations de vote et le respect des accords inter-guinéens signés entre les acteurs politiques du pays.

Dans sa déclaration préliminaire de constat des faits, M. Kodjo a souligné que certes le vote du 28 septembre a connu des difficultés dues au manque de matériels de vote et le retard dans l'ouverture de certains bureaux de vote, tant à Conakry qu'à l'intérieur du pays.

Toutefois, la mission a apprécié la mobilisation des électeurs guinéens et la volonté des populations à élire leurs députés au sein de la nouvelle assemblée nationale qui sera mise en place à la suite à la proclamation des résultats définitifs par la Cour suprême.

Pour éviter des incidents regrettables et des revendications non fondées, le chef de mission des observateurs a exhorté la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à tout mettre en oeuvre pour publier les résultats du vote dans les délais légaux, conformément aux dispositions juridiques du code électoral en vigueur dans le pays. Il a invité les acteurs politiques et les candidats à la députation à s'abstenir de "spéculer" sur les résultats provisoires et partiels annoncés ça et là et d'attendre les données qui seront livrées par les membres de la CENI. "Nous demandons aux partis politiques de recourir aux voix légales pour toutes revendications éventuelles à propos du scrutin législatif", a lancé Edem Kodjo, avant de renchérir qu'il n'est pas appréciable pour les parties prenantes de se lancer dans les proclamations péremptoires. Il a insisté sur le rôle et la détermination de la communauté internationale en faveur de la paix, la quiétude sociale, pour la construction d'une nation démocratique, respectueuse des valeurs humaines.

C'est dans cette logique d'ailleurs qu'il a rappelé les raisons de la maintenance d'un bureau permanant de la CEDEAO en Guinée, pour accompagner et appuyer les efforts des autorités nationales et de la communauté internationale, allant dans le sens de préserver la paix et dynamiser la vie active dans le pays.

Source:Xinhuanet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×