Les forces de l'ordre étouffent une marche des enseignants

Soumah slecgLes forces de l'ordre guinéennes ont tué dans l’œuf une marche pacifique que des enseignaient grévistes tentaient d’organiser lundi matin sur l'autoroute Fidel Castro (Conakry), a constaté APA. Plusieurs enseignants ont été arrêtés et conduits à l’Escadron mobile No.3 de Matam et au Commissariat central de Matoto, a annoncé à la presse le SG du SLECG, Aboubabacar Soumah, soulignant toutefois que les arrestations ne leur feront pas reculer.

« On va poursuivre la marche, parce que nous n’avons pas de raison de reculer. Nous n’avons reçu aucun protocole pour le moment et le statu quo reste maintenu. Nous attendons l’appel du gouvernement, les propositions sont les bienvenues, mais nos conditions aussi sont là », a-t-il dit.

Les enseignants guinéens sont en grève depuis le 3 octobre dernier, date de la rentrée des classes. Ils réclament un salaire de base de 8 000 000 GNF, soit environ 500 000 F CFA.

Dans la ville de Boké, les élèves étaient également dans la rue pour réclamer le retour des enseignants dans les classes.

Par Amadou Sadjo Diallo

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site