Les Forces vives de Guinée ne sont pas d'accord avec les propositions de sortie de crise formulées par Blaise Compaoré

calb6603logo_forces_vives_jpg.jpg

C’est la substance de leur déclaration que Fasozine.com vous propose en intégralité. Par ailleurs, elles ont tenu une réunion dans la soirée de ce vendredi 20 novembre 2009. A l’issue de cette rencontre, les Forces vives campent sur leur position de rejet des propositions du médiateur. Interrogé par Fasozine.com, Sidya Touré, opposant et ancien Premier ministre de Guinée, a cependant tenu à nuancer la position de l’opposition guinéenne: «Nous rejetons les propositions, mais pas le médiateur», a-t-il confié en substance.

Après leur réunion, les opposants guinéens ont rencontré le ministre burkinabè délégué à la Coopération régionale, Minata Samaté. Nous y reviendrons.

«A l’invitation de son excellence, Monsieur Blaise Compaoré, Président du Faso et médiateur dans la crise guinéenne, une délégation du Forum des forces vives de Guinée s’est rendue à Ouagadougou (Burkina Faso) du 18 au 20 Novembre 2009.

A cette occasion, la délégation a reçu du médiateur un projet d’accord politique global inter- guinéens. Après un examen approfondi dudit projet, la délégation a relevé avec un grand étonnement que:

1- Les préoccupations fondamentales des populations guinéennes exprimées par le forum des forces vives exprimé dans le mémorandum remis au facilitateur, pour transition apaisée en République de Guinée, n’ont pas été prises en compte dans le projet d’accord politique.

2- Les recommandations, les résolutions et communiqués finaux de la CEDEAO, du Groupe International de Contact sur la Guinée, de l’Union Africaine, de l’Union Européenne ainsi que le conseil de sécurité des Nations Unies ont été purement et simplement ignorés : notamment, ce relatif à la non-candidature aux prochaines élections nationales des membres du CNDD, de son Président, du Premier Ministre et des membres du gouvernement, ainsi que la mise en place, sur la base du retrait du CNDD, des nouvelles autorités de transition.

En conséquence, la délégation du Forum des Forces vives a pris la décision de rejeter le projet d’accord politique, tel qu’il lui a été soumis. En outres, elle se réserve le droit, après consultation de sa base en Guinée de se prononcer quant à sa position par rapport à la médiation.

Au demeurant, le Forum des Forces Vives lance un appel solennel au peuple de Guinée pour qu’il reste mobilisé afin de défendre ses droits légitimes pour l’avènement de la démocratie, de la justice et du progrès économique et social.

Ouagadougou, le 20 Novembre 2009


Depuis Ouaga, Forum des Forces Vives de Guinée »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site