Les populations de Tormelin décident de renvoyer le Sous-préfet et le président de la CRD accusés de corruption et de division de la population

sans-titre-17.png

L'on se rappel que le président de la République le Professeur Alpha Condé lors de la commémoration des 54ème festivités de l'accession de la Guinée à l'indépendance nationale organisées dans la ville de Boké le 2 octobre dernier, a insisté sur le fait que les sous-préfets, les présidents des CRD et les préfets qui détourneraient les redevances des mines et carrières au détriment des intérêts des populations seront punis et demis de leurs fonctions.

Cet avertissement lancé par le Président de la République n'est certainement pas compris par le Sous-préfet et le Président de la CRD de Tormelin qui depuis plusieurs mois déjà rendent la tâche difficile au préfet de Fria en sèmant la confusion au sein de la paisible population de la sous préfecture afin de pouvoir mettre main sur la gestion de la carrière de sable de la CRD, seule source de revenus de la communauté dont les recettes sont depuis plusieurs années très mal gérées et détournées à d'autres fins par les différentes autorités préfectorales successives. Cette situation qui s'est empirée au fil des ans a contribué à accentuer la misère des populations de Tormelin.

A cet effet, un rapport de gestion a été rédigé et mit à la disposition de chefs de districts pour information par CAMARA Aboubacar -Charles - président de la commission SOMBORY VISION 2015 très impliqué dans la vie communautaire et remonté contre la gestion calamiteuse et ridicule des ressources financières de la localité par les autorités Sous-préfectorales qui aujourd'hui oppose les différentes couches sociales du village pour masquer leurs injustices et leurs incapacités avérées face à la nécessité de permettre à la population d'accéder au service public minimum et utile. Certains faits récents illustrent d'ailleurs cette pratique de " diviser pour régner " du Sous-préfet et du Président de la CRD.


A cet effet, Le Sous-préfet et ses complices, après avoir été mis hors état de nuire suite à une révolte des jeunes de Tormelin en décembre 2010 contre la mauvaise gestion des sites de carrières de sable, ont décidé de confier sur insistance des sages le contrôle des recettes des carrières à une commission " SOMBORY VISION 2015 '' mise sur pieds par la population de façon démocratique. Elle avait pour mission:

- de désigner les agents de perceptions de recettes payés sur le budget communautaire issu de la gestion des carrières;

- d'accompagner les recettes à la BICIGUI de Fria sur un compte d'investissement ouvert sur proposition de la commission;

- de rendre compte, par un rapport de gestion, à la population du niveau de recettes générées et de la qualité de la gestion à la fin de chaque année.


Après une année de gestion de la première équipe mise en activité par la commission sur accord des autorités communautaires, la commission a constaté l'existence de 20 000 000 Fg sur le compte de la CRD à la BICIGUI contre environ

150 000 000 Fg générés et encaissés en six mois de gestion par la nouvelle équipe de perception. Où sont donc partis les 130 000 000 Fg qui devraient servir à l’achat de deux bus scolaires pour le transport des écoliers et une ambulance pour l’hôpital sous-préfectoral ? Le rapport de gestion rédigé par la commission à l’attention des sages, des femmes, des jeunes et les représentants des districts incriminait ouvertement les autorités locales (Sous-préfet, Président de la CRD et le receveur Communautaire) comme responsables du détournement de fonds de la localité. Irrités par les réalités de ce rapport, le Sous-préfet et ses acolytes à savoir le Président de la CRD, le Receveur communautaire, ont depuis janvier 2011 formé un bloc de nuisance, opposant un groupe de huit (8) jeunes désœuvrés dirigés par le Directeur sous-préfectoral de la jeunesse contester par la population entière mais soutenu par le sous-préfet pour la simple raison que ce groupe lui aurait promit qu'une fois installer grâce à son soutient pour gérer la carrière lui assurerait une caisse noire dans laquelle il pourrait s'approvisionner financièrement à volonté. N'est-ce pas une bonne raison de leur apporter son soutient ! Mais à quel prix ?

Que de manifester sa haine et son rejet de tous ceux ou celles qui seront amenés à mettre en difficulté cette promesse si intéressante qu'il ne souhaite en aucun cas laisser passer.

D'où est née sa volonté d'opposer ces huit (8) jeunes sans métier aux sages (qui sont traités plus d’un an de tous les noms par le sous-préfet et sa bande), des femmes (qui sont contre sa gestion de affaires de la ville), la jeunesse entière souvent et toujours traitée de protestataire et, qui par deux fois, a décidé de renvoyer de gré ou de force le sous-préfet pour que règne la paix dans la sous-préfecture.

Mais, grâce aux conseils des sages, qui regrettent aujourd'hui d'avoir empêcher le mouvement d'atteindre son but, le sous-préfet a pu échapper par deux fois de lynchage ainsi que sa famille. Malgré les mécontentements manifestés par la population, ce dernier a promis de défaire le tissu social à Tormelin avant de tirer sa révérence en laissant derrière lui une ville divisée, ruinée et animée par la haine entre les différentes composantes sociales.


Pour davantage mettre en application son projet de « diviser pour régner », il se sert de la mort aujourd’hui du président de district de Tormelin pour imposer unilatéralement un de ses complices FODE BANGALI CONTE au poste du président de district de Tormelin refusant catégoriquement de prendre en compte le choix légitime et souverain de la population portant sur Monsieur CAMARA Aboubacar ''Gauché '' un opposant farouche aux pratiques mafieuses du sous-préfet et très soutenu par la couche juvénile, les femmes et les sages du village à cause de sa volonté de lutter contre les détournements de fonds organisés par l'actuelle équipe sous-préfectorale.


Si rien n’est fait par les autorités du Ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation jusque là, les populations de Tormelin ont décidé fermement d'en

découdre avec les autorités locales. Avec l'insurrection et le courroux comme arme première pour mettre sans délais à la porte le Sous-préfet et le président de la CRD considérés comme ennemis numéro un des intérêts de la dite communauté. Une façon pour les fils de sombory de clamer haut et fort Que Trop c'est Trop. Attendons de voir…

Transmis par CAMARA Aboubacar

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site