Les recettes fiscales diminuent de 160 millions USD pour cause d'Ebola

Index 224

Les baisses de recettes fiscales induites par le fléchissement de l'économique guinéenne à cause de l'épidémie d'Ebola sont estimées à plus de 1.150 milliards de francs guinéens (160 millions USD), selon un communiqué gouvernemental publié vendredi.

Ce communiqué indique que le taux de croissance économique réelle a baissé substantiellement à 1,1% en 2014, contre une prévision de 4,5%, tandis que pour 2015, la croissance projetée est nulle.

Les recettes sont en baisse tandis que les dépenses s'accroissent du fait "des exigences des prises en charge sanitaires pour la prévention et le traitement de la maladie".

Le pays compte la stratégie de relance économique post-Ebola pour se remettre des conséquences de la crise.

En vue de "remettre à niveau et développer le système de santé pour répondre aussi bien aux besoins immédiats des populations qu'aux défis à long terme", précise notre source.

Cela va porter sur la fourniture d'un accès universel à l'eau, à l'hygiène et à l'assainissement, et permettra de relancer le développement économique et social, et bâtir une résilience.

Selon le gouvernement guinéen, le coût du plan d'Actions Prioritaires Post-Ebola (PAPP) est estimé à 2,577 milliards de dollars sur la période 2015-2017.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×