Lettre de l'ADP et du COLLECTIF au Président de la CENI

leaders-oppisition.jpg

L’opposition guinéenne regroupée au sein de l’ADP et du Collectif a adressé une lettre au Président de la CENI Bakary Fofana, pour expliquer les raisons de son acceptation à participer au processus d’implantation des démembrements de l’institution qui fait suite au   communiqué radiodiffusé du vendredi 11 janvier dernier, par lequel la CENI affirme avoir décidé de l’envoi de missions dans les communes de Conakry et dans les préfectures de l’intérieur en vue de procéder à l’installation des démembrements de la CENI. Une nouvelle procédure qui selon l’opposition, est conforme aux dispositions légales en excluant l’intervention des administrateurs territoriaux.

Contenu de la lettre:

Conakry, le 16 janvier 2013
A Monsieur le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) Conakry
Monsieur le Président, Nous prenons acte de votre communiqué radiodiffusé du vendredi 11 janvier dernier par lequel vous décidez de l’envoi de missions dans les communes de Conakry et dans les préfectures de l’intérieur en vue de procéder à l’installation des démembrements de la CENI. Cette nouvelle procédure excluant l’intervention des administrateurs territoriaux est conforme aux dispositions légales et répond à nos préoccupations exprimées dans notre précédent courrier. Aussi, vous confirmons-nous la décision des partis politiques membres de l’ADP et du Collectif de participer désormais aux opérations d’installation des démembrements de la CENI. Pour assurer à nos listes la meilleure cohérence possible et garantir toute la transparence requise, nous vous informons que les noms de nos représentants dans tous les démembrements seront déposés directement au siège de votre institution, à Conakry, par l’ADP et le Collectif. Dans l’entretemps, nous vous invitons à surseoir, pour quelques jours, à l’envoi des missions d’installation des démembrements de la CENI dans les communes et dans les préfectures. Nous insistons cependant sur le fait que notre acceptation de participer à la mise en place des démembrements ne vaut en aucun cas approbation du chronogramme transmis par votre lettre du 20 décembre dernier et qui n’est en réalité qu’une hypothèse de travail de votre institution. C’est pour cette raison que nous demanderons à nos représentants de ne participer à aucune autre opération liée à l’application de ce chronogramme et en particulier au programme de ‘’pré-affichage’’ de listes électorales. Nous vous rappelons par ailleurs que la satisfaction de nos revendications essentielles (le recrutement par appel à la concurrence, d’un nouvel opérateur technique et la confirmation du vote des Guinéens de l’étranger) est indispensable pour que soient réunies les conditions d’un scrutin crédible et inclusif. Ces préalables restant toujours ignorées par les autorités politiques et par la CENI, l’ADP et le Collectif confirment leur détermination à utiliser tous les moyens légaux nécessaires pour s’opposer fermement à tout scrutin législatif qui ne présenterait pas de garantie d’équité et de transparence. Veuillez recevoir, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations distinguées.
Pour les partis politiques membres de l’ADP et du Collectif des Partis politiques pour la finalisation de la transition.
Le porte-parole
ABOUBACAR SYLLA

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site