Managem investit dans une mine d’or en Guinée

Logo managem1 600x189

Managem vient d’annoncer la conclusion d’un accord de partenariat avec Avocet Mining PLC portant sur le  développement de la mine d’or de Tri-K en Guinée-Conakry. Managem renforce ses positionnements dans l’exploitation des mines d’or en Afrique. La société vient d’annoncer la conclusion d’un accord de partenariat avec Avocet Mining PLC, portant sur le développement  de la mine d’or de Tri-K en république de Guinée.

L’accord portant sur la cession par Avocet d’une partie de ses participations dans le projet aurifère Tri-K à Managem est, pour l’instant, sous réserve de l’obtention des approbations requises par leurs instances de gouvernance. Cet accord a été signé le 7 octobre à Londres en présence des deux partenaires. Il faut noter qu’Avocet Mining PLC, compagnie cotée à Londres et à Oslo et dont l’activité porte essentiellement sur l’or en Afrique de l’Ouest, détient 100% du projet Tri-K en Guinée. Imad Toumi, président directeur général de Managem, souligne que le projet Tri-K « représente une opportunité de croissance significative et nous avons reçu un soutien fort du ministère des mines guinéen pour développer un grand projet aurifère. Cette transaction avec Avocet permettra à Managem de se positionner dans ce pays prometteur, en ligne avec notre stratégie d’ouverture de nouvelles frontières minières à travers l’Afrique, dans le cadre d’un développement à long terme ».

Des ressources minérales de trois millions d’onces d’or 

« Situé à quelque 90 kilomètres au nord-est de Kankan (la 2e plus grande ville en Guinée), le projet Tri-K porte sur plusieurs permis d’exploration et s’étend sur une superficie totale de 490 km². L’étude de faisabilité initiale, publiée par Avocet en octobre 2013, prévoit un total de 3 millions d’onces d’or de  ressources minérales, dont 480 000 onces de réserves à valoriser par un traitement Heap-Leach (lixiviation en tas) », explique Managem dans un communiqué publié le 11 octobre à cette occasion.

D’après la communication de la société, cet accord de partenariat vise à créer une joint-venture pour le développement, la construction et l’exploitation du projet aurifère Tri-K. Avec ce partenariat, Managem deviendra l’opérateur minier de référence du projet avec une participation en deux phases au capital de la joint-venture, à hauteur de 60 à 70 %. Dans un premier temps, « Managem acquiert une participation de 40 % dans le projet lors de la clôture de  la transaction. Durant cette phase, Managem et ses filiales effectueront les différents travaux de sondages, d’ingénierie et d’études technico-économiques afin d’accroître les réserves et de prolonger la durée de vie de la mine », souligne la filiale de SNI. Ensuite, le contrôle de Managem dans le projet passera à 70 % si les réserves minières atteignent au moins 1 million d’onces (environ 30 tonnes d’or métal), ou à défaut 60 % si les réserves confirmées sont inférieures à 1 million d’onces.

Source: telquel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site