Manifestation de l'opposition: 15 blessés dont 4 par balles selon le dernier bilan officiel du gouvernement

images-69.jpg

De sources sécuritaires, le second bilan officiel établi à 17h30 GMT, lors de la marche organisée par le Collectif de l’opposition, en violation du cordon sécuritaire de la manifestation, fait état de quinze blessés (quatre par balles de source non identifiée, neuf par jets de pierres). Les blessés sont traités à l’hôpital de Donka et dans les CMC de Matam et de Ratoma.


Des manifestants ont jeté des pierres sur les forces de l’ordre chargées d’assurer l’encadrement de la marche.

« Le Gouvernement déplore le non-respect des consignes de sécurité et d’appel à la violence. Il condamne avec fermeté les actes de violence qui ont fait des blessés, ainsi que des attaques par jets de pierre contre les forces de l’ordre qui étaient déployées pour assurer la protection des populations civiles », a déclaré M. Damantang Albert Camara, Porte-parole du Gouvernement et Ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’Emploi.

Tout auteur d’actes répréhensibles par la Loi devra répondre devant la Justice.

Les autorités guinéennes ont déployé un important dispositif de sécurité pour encadrer la manifestation et éviter les débordements afin d’assurer la protection des populations civiles. Les autorités guinéennes ont passé des consignes claires, en amont de la manifestation, pour appeler les manifestants à éviter tout affrontement et appeler les forces de l’ordre à ne céder à aucune provocation.

Le Gouvernement rappelle qu’il est du devoir de l’État de garantir l’exercice des libertés, mais dans les cadres fixés par nos lois, notamment le respect des autres droits et libertés.

Le Gouvernement réaffirme son attachement vigoureux aux valeurs essentielles de l’Etat de droit et de la démocratie. Le Gouvernement réaffirme solennellement et sans ambiguïté sa ferme volonté de garantir l’expression des Droits et libertés, dans le strict respect de la loi, et entend veiller sur le respect des Droits Humains de chaque citoyen Guinéen et toutes les personnes vivant en Guinée.

Le Gouvernement, tout en s’engageant à ne jamais entraver la liberté de jouissance de ces droits et libertés démocratiques, affirme solennellement et fermement qu’il ne tolère aucun acte de violence, aucune violation des lois, quels que soient les auteurs, les motifs et les prétextes.

Les autorités guinéennes tiennent des points d’information réguliers avec les médias, la société civile et les partenaires internationaux sur le déroulement de la manifestation.


Le Porte-Parolat du Gouvernement

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×