Marche de l'opposition: "deroulement pacifique, aucun incident majeur" dixit Ministre Damantang Albert Camara

calb6621b-jpg.jpg

Selon un second bilan officiel établi à 16h GMT, à la fin d’une marche organisée à Conakry par l’Alliance pour la Démocratie et le progrès (ADP) et le Collectif, avec l’autorisation des autorités guinéennes, aucun incident majeur n’a été signalé pendant la journée. « La Guinée vient de démontrer qu’il est possible de manifester pacifiquement. C’est un nouveau test réussi pour notre jeune démocratie », a déclaré M. Damantang Albert Camara, Porte-parole du Gouvernement et Ministre de l’Enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’Emploi.

Pour assurer la protection des populations civiles, les autorités guinéennes ont anticipé en déployant un dispositif de sécurité constitué de 4000 hommes - 1500 policiers et 2500 gendarmes. 

En fin de manifestation, les autorités guinéennes ont par ailleurs lancé un appel au calme aux militants pour leur retour au domicile. 

Selon des rapports officiels, aucun incident majeur n’a été observé à Conakry comme sur l’ensemble du territoire. En marge de la marche, des barricades non prévues ont été signalées dans la haute banlieue de la capitale, et des propos désobligeants ont été reportés. Par ailleurs, la consigne relative à l’occupation d’un seul côté de l’autoroute n’a pas été respectée. Selon le ministère de la Santé, cinq blessés légers auraient été signalés (dont deux par jet de pierre, deux suite un accident de voiture en marge de la marche, et un blessé par accident de moto).

Selon les premières estimations des forces de sécurité, la mobilisation aurait été plus faible qu’annoncée. A Conakry, sur l’esplanade du Palais du peuple, le rassemblement aurait mobilisé 4000 personnes environ au plus fort de la manifestation, selon des sources policières.

Dans le reste du pays, aucun incident n’a été reporté. A Pita, Dalaba, Labé et Mamou, les marches se sont terminées sans incident. Dans les autres grandes villes, à Boké, Kindia, Kankan, Nzérékoré et Yomou, aucune manifestation n’a été organisée. 

Les autorités guinéennes ont tenu des points d’information réguliers avec les médias, la société civile et les partenaires internationaux sur le déroulement des manifestations.

Source: Porte-parole du Gouvernement

Bureau de presse de la Présidence de la République

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site