Mort du policier blessé lors de la manifestation du jeudi

imagescanhn19q.jpg

Un policier guinéen grièvement blessé jeudi à Conakry lors d'une violente manifestation d'opposants, est mort vendredi des suites de ses blessures, a annoncé à l'AFP le porte-parole de la gendarmerie nationale, Mamadou Alpha Barry.

"L'un des policiers blessés hier par les manifestants de l'opposition est décédé ce matin (vendredi) des suites de ses blessures", a déclaré le porte-parole, sans fournir de détails sur les blessures infligées à ce policier.

Il faisait partie des cinq membres des forces de l'ordre et de sécurité blessés lors d'une marche d'opposants, jeudi à Conakry, pour protester contre un décret fixant au 30 juin la date des législatives et qui a dégénéré en violences. L'un d'eux avait été "poignardé", selon le gouvernement.

Au moins 21 personnes ont été blessées pendant la manifestation et sa dispersion par les forces de l'ordre, selon le gouvernement, l'opposition parlant de "dizaines" de blessés.

Des heurts ont encore eu lieu vendredi dans plusieurs quartiers de Conakry entre de jeunes opposants et les forces de l'ordre, faisant au moins huit blessés légers, a appris l'AFP de sources hospitalières et policières.

L'opposition organise régulièrement depuis plusieurs semaines des manifestations pour réclamer des élections législatives "libres et transparentes", qui ont presque toutes dégénéré en violences meurtrières.

Le 29 avril, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est déclaré "inquiet de l'instabilité" en Guinée et avait appelé au calme pouvoir et opposition.

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site