Nouvelles courtes réflexions sur des sujets d'actualité

Sans titre 197

La Guinée à Rio de Janeiro, une armée mexicaine

Qualifiés non sur le terrain, mais invités afin de permettre la diversité géographique, 5 de nos athlètes sont conviés à participer aux JO de Rio. On ne peut que s'en réjouir. Mais ce qui paraît scandaleux, c'est de constater que des discussions avaient eu lieu sur la possibilité ou non de prise en charge de ces athlètes. Les 14 qui accompagneront nos 5 sportifs (1 pour 3 !!!) ne se posent pas la question. Eux ils auront bien des vacances à Rio !!!

Cheick Sako, du vent comme d'habitude

Le 26 Juillet dernier, le Ministre de la Justice Cheick Sako, s'est rendu à Mali Yembéring pour rassurer les populations de l'engagement de son département à rendre justice aux victimes de la barbarie militaire du mois de Juin dernier.

Comme d'habitude, Cheick Sacko a promis à la population de Mali de suivre ce dossier jusqu'à ce que les auteurs et les commanditaires soient punis, comme le prévoit les lois guinéennes, et a présenté 100 millions de GNF aux victimes pour assistance, comme si cela pouvait être suffisant.

Par contre pas d'information sur le sort des coupables, qui sont libres de leurs mouvements, alors que 20 présumés innocents de l'opposition sont arrêtés illégalement depuis 4 mois, sans que cela ne perturbe ce garde des sots. Ils ne sont pourtant pas présumés innocents, puisque même les responsables locaux du gouvernement sont témoins de leurs exactions, mais eu égard à la jurisprudence du pro faussaire, le droit évolue en fonction du vent...

 

Cheick Sako encore, faux avocat, vrai procureur

Lorsqu'à l'occasion d'un entretien Cheick Sako a voulu justifier la détention provisoire excessive des 20 gardes du corps de l'UFDG, il a précisé que même en France des gens ont été détenus 4 à 5 ans… donc la Guinée n'est pas un cas isolé. Autrement dit puisqu'en France cela est possible, pourquoi discute t-on en Guinée ?

C'est une nouvelle fois malhonnête de sa part. Si Cheick Sako est réellement un avocat - on finit par en douter, vu ses réflexes conditionnés – il aurait du expliquer, soit que cela est possible dans des conditions bien particulières mais strictement définies, soit que des abus ont été commis, si les délais n'ont pas été respectés. Mais on ne peut toutefois arguer de violations de la loi en France pour justifier les nôtres.

Une personne mise en examen peut effectivement être maintenue en détention provisoire au-delà de 4 ans lorsque l'un des faits constitutifs de l'infraction a été commis hors du territoire national, que la personne est poursuivie pour certains crimes dont le trafic de stupéfiants, le terrorisme, le proxénétisme, l'extorsion de fonds ou pour un crime commis en bande organisée et que les investigations du juge d'instruction doivent être poursuivies alors que la mise en liberté de la personne mise en examen causerait pour la sécurité des personnes et des biens un risque d'une particulière gravité (on peut même aller jusqu'à 4 ans et 8 mois). Nous ne sommes pas dans ce cas de figure et Cheick Sako aurait pu le rappeler.

 

Bah Ousmane, la honte

À l'occasion de l'AG de son parti, Bah Ousmane a voulu faire du zèle en critiquant l'opposition, ce qu'il a le droit de faire, pour autant qu'il ne raconte pas n'importe quoi. En fait Bah Ousmane nous apprend que les députés de l'opposition sont les obligés d'Alpha Condé, puisqu'ils perçoivent un salaire et qu'à ce titre ils n'ont rien à dire. Il ne faut pas qu'il prenne sa situation « d'affidé » d'Alpha Condé, et s'imaginer que les opposants le prennent comme modèle. Aussi longtemps que des incultes pareils prétendront diriger le pays, il est clair que la Guinée va continuer à creuser son trou.

En outre on s'est aperçu que ce sont des éléments de langage parfaitement partagés par la mouvance, puisque d'autres incultes, tels Nantou Chérif et Bantama Sow par exemple, ont propagé les mêmes niaiseries.

 

Une femme de ménage devenue ministre

Puisque n'importe qui peut devenir PRG en Guinée, personnellement je ne suis pas choqué qu'une femme de ménage puisse devenir ministre. En revanche je veux rappeler à ceux qui veulent p… plus haut que leur c…, qu'il n'y a pas de sot métier. Que Nantou Chérif n'aime plus balayer, c'est son droit, mais vouloir empêcher les bonnes volontés de faire un boulot pourtant primordial qui relève de son gouvernement, dépasse l'entendement.

Mais lorsque petit QI signifie petit esprit… voilà qui tempère mon affirmation de promouvoir certaines femmes de ménage au plus haut niveau.

 

Bantama Sow, un incapable

Il est clair que certains membres de l'opposition, qui ont été membre de gouvernements précédents n'ont rien fait pour la propreté de Conakry. Mais aujourd'hui, ceux qui se réclament du changement doivent montrer qu'ils font mieux.

Or Bantama Sow est en manque d'inspiration puisqu'il affirme que l'opposition est membre de l'Assemblée Nationale, et qu'elle n'a apporté aucune proposition pour la propreté de la ville de Conakry ? Autrement dit Bantama Sow ne sait pas comment avoir une ville propre. Et puisqu'il veut des conseils, je lui suggère de se retrousser les manches, je suis sûr qu'il excellera davantage dans ce secteur d'activités.

Par ailleurs, cet individu veut porter plainte contre Cellou Dalein Diallo pour l'affaire Asperbras. Pour ceux qui ont oublié ce dossier, qu'ils se rappellent qu'il s'agit d'un dossier de surfacturation où la Guinée a dépensé 300 millions de $ pour acheter un bien inutilisable… or la Guinée n'a demandé aucun remboursement !!! Si Bantama Sow veut ressortir les pièces du dossier, je me ferai un plaisir d'y participer et même de l'assister bénévolement.

 

Merci à Mohamed Diawara de rappeler le droit

Dans sa dernière tribune, Mohamed Diawara, juge d'instruction à Kérouané, rappelle notamment à l'opposition que si des hommes en uniforme pénètrent illégalement (sans mandat) le jour ou la nuit au domicile d'un citoyen, ce dernier se sentant agressé et n'ayant pas donné l'autorisation d'entrer, sera habilité à neutraliser ces individus. Dès lors que ces derniers sont armés, inutile de savoir s'ils sont venus pour voler (défense des biens) ou pour agresser physiquement.

De même selon ce même principe, un manifestant est habilité à tuer un gendarme qui aurait tiré sur lui sans motif. Merci à Mohamed Diawara de nous rappeler ces principes.

 

Les mensonges d'Alpha Condé

On se souvient qu'en 2011, Rio Tinto avait versé 700 millions de $ à Alpha Condé (et non au Trésor public) via des comptes suisses, dont le titulaire nous avait été caché, pour taire tous les différends qui entouraient les blocs 3 et 4 de Simandou. Contrairement à ce que raconte Alpha Condé, ce n'était pas une amende, mais un à valoir sur les impôts futurs.

Voulant justifier – verbalement - l'utilisation de ce montant, Alpha Condé a expliqué qu'une partie de cet argent avait servi à la construction du barrage de Kaléta (surfacturation de 125 millions de $) et à l'achat de groupes électrogènes (120 millions de $), lesquels ?

Alpha Condé reconnaît lui-même ses mensonges, étant obligé de préciser que « au moment venu vous saurez la vérité », ce qui signifie a contrario, que pour le moment cette storytelling ne sert qu'à nous endormir. Il ajoute que « c'est la raison pour laquelle nous avons eu l'électricité si rapidement (sic) et que les Africains (lesquels ?) ont eu confiance en moi ».

Comme tout le monde sait compter, chacun aura pu remarquer que 700 – 245 = 455 millions de $, dont on ignore la destination.

 

Alpha Condé et les interviews truquées

On connaît les interviews truquées d'Alpha Condé, qui choisit soit les journalistes qui vont l'interroger, soit les questions qui vont lui être posées, de sorte que personne n'ose jamais lui soumettre des questions qui fâchent. Mais lorsqu'à l'occasion d'une interview en Juin 2016 à Conakry de Virgine Matters (Radio Télévision Suisse), des questions sur la transparence des fonds alloués à ébola ont été posées (sans doute cette journaliste n'avait pas été briefée), Alpha Condé a abrégé l'entretien, considérant sans doute que personne ne doit savoir ce que ces fonds sont devenus.

 

Makanera et ses véhicules

À titre personnel, je suis favorable au fait que l'administration récupère les véhicules de fonction, qu'elle met à la disposition de ses collaborateurs, pour l'exercice de leur mission. Makanera ne fait pas exception et aurait même dû le faire lui-même, afin d'éviter l'humiliation infligée par une convocation à la police.

Cependant Alpha Condé est un petit esprit mesquin, pour imposer cette décision en fonction non pas d'une règle, qui devrait être de bon sens et applicable à tous, mais selon son bon plaisir, une nouvelle preuve qu'il n'est pas à la hauteur de sa fonction, et qu'il ne vaut décidément pas grand-chose.

 

Guinée 7

Ce n'est pas la première fois que des journaleux du site Guinée 7 s'irritent des déclarations d'Ousmane Gaoual Diallo. C'est leur droit. L'ennui c'est qu'ils ne retiennent pas les leçons qui leur sont fournies gracieusement. Doit-on considérer qu'ils sont durs de la tête ou qu'ils n'ont rien dans la tête ? On va leur répéter une nouvelle fois qu'Ousmane Gaoual Diallo n'est pas un repris de justice puisque son affaire est toujours pendante en appel, et que par conséquent il n'est pas encore condamné définitivement. En revanche leur mentor, Alpha Condé est lui un repris de justice, qui n'aurait pas dû, de ce fait, participer aux élections présidentielles. Mais lorsqu'un criminel y participe, on voit le résultat.

Espérons que Guinée7 saura prendre en compte notre remarque cette fois, sous peine de nous donner une réponse définitive à la question que l'on se pose à leur sujet.

 

Un Ministre du budget omniprésent, mais qui oublie l'essentiel

Mohamed Lamine Doumbouya était très présent sur les sites en ce mois de Juillet. Il veut familiariser son département par la pédagogie. À quoi sert l'impôt, qui le paye, quels sont les différents types, quel est le circuit douanier, etc…

Lors d'une de ses interventions télévisées, il a expliqué que les dépenses sur base caisse signifie qu'on ne dépense que ce que l'on a. Il aurait donc du pousser plus loin la transparence en expliquant comment on finance un déficit, puisque par définition, il n'y a pas de recettes en face (la formule standard étant que le Ministre des finances est chargé de trouver les emprunts qui permettront de le financer) et surtout ce qu'est la planche à billets (qui a bien fonctionné pendant la campagne électorale jusqu'à 1800 milliards de GNF !!!).

Ensuite dès la première question d'un internaute, qui a vu le Ministre se contredire… j'ai stoppé le visionnage de la vidéo une première fois. En effet, il explique que pas de croissance signifie moins de recettes et donc moins de dépenses (lesquelles ?). Mais lorsqu'il y a des dépenses réalisées, mais non payées (comment est-ce possible puisqu'on ne dépense que…) l'État doit assumer !!!

Aussi lorsqu'il a ajouté que la TVA est neutre (???) et incite à la production… c'en était trop pour moi.

 

 

 

Gandhi, citoyen guinéen

« Dans tout État libre, chaque citoyen est une sentinelle de la liberté qui doit crier, au moindre bruit, à la moindre apparence du danger qui la menace ». (Robespierre, Discours sur la liberté de la presse, Mai 1791)

Source: jeune afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×