Plaza Diamant et quartiers chics, quel bilan ?

Image173333 592x296

En février 2015 étaient commercialisés les premiers appartements et cottages de la nouvelle Cité internationale de Conakry, en Guinée. Un an plus tard, ont-ils trouvé preneurs ? C‘est en grande pompe que, le 4 février 2015, le président guinéen Alpha Condé et Yao Tianping, le PDG de China Dreal Group (CDG), ont inauguré Plaza Diamant, la Cité internationale de Conakry. Ils donnaient ainsi le coup d’envoi à la commercialisation des maisons et appartements du très chic et tout nouveau centre urbain du quartier de Kipé, sur le littoral nord de la capitale.

Un terrain de 20 hectares cédé par l’État au groupe chinois, qui finance entièrement le projet et y a déjà investi près de 100 millions de dollars en 2013 (environ 73 millions d’euros). Un an plus tard, ces logements haut de gamme ont-ils trouvé acquéreurs ?

Les freins à l’expansion immobilière

« Depuis le début de février 2015 jusqu’à la fin de janvier 2016, nous avons réalisé pour plus de 30 millions de dollars de ventes », assure Wu Qin, le directeur général du marketing de Guinea Mar Grandioso (GMG), la filiale locale de CDG. Un résultat mitigé puisque deux mois après le début de la commercialisation du programme, en avril 2015, le promoteur avait déjà vendu des logements pour plus de 20 millions de dollars. « On aurait pu faire mieux, reconnaît Wu Qin, s’il n’y avait pas eu certains aléas, comme le virus Ebola et l’élection présidentielle d’octobre 2015. » Deux événements qui ont favorisé un certain attentisme.

Le scrutin passé et l’épidémie maîtrisée (fin décembre 2015), le directeur du marketing de GMG semble particulièrement optimiste. « Le nouveau gouvernement s’implique davantage dans le développement économique, constate-t-il. Et les personnels de grandes sociétés qui étaient partis, notamment ceux des compagnies minières, vont revenir dans le pays. » Il sait que le retour « à la normale » des activités est d’autant plus essentiel pour relancer les ventes que le pouvoir d’achat des Guinéens est très inférieur à celui des habitants des autres pays où son groupe intervient, comme le Ghana et l’Angola.

« Nous misons ici sur le long terme, souligne-t-il. Nous ne réalisons pas un projet pour partir quand il sera terminé. » La preuve ? Mar Grandioso a fait de la Guinée son siège en Afrique de l’Ouest. Autre frein : l’absence de crédit immobilier. Pour y remédier, CDG a créé fin 2015 une fondation de prêts immobiliers dotée de 230 milliards de francs guinéens (plus de 26 millions d’euros), au taux d’intérêt faible (2 %) et de durées allant jusqu’à trente ans.

Afin de redonner à son programme immobilier la visibilité et l’attrait des premiers jours, le groupe a aussi misé sur l’organisation d’événements dans les salles de réceptions ou sur la grand-place de la cité : nuits de la diaspora guinéenne (cible privilégiée du service marketing du promoteur) fin décembre 2015, élection de Miss Plaza Diamant en janvier 2016, sans oublier les concerts et les cérémonies de mariage.

Qui sont les habitants de Plaza Diamant ?

Les principaux acquéreurs et habitants de Plaza Diamant sont des hommes d’affaires, des Guinéens de la diaspora et des retraités aisés, qui affectionnent les villas mitoyennes de style anglais. Mais ce sont surtout les appartements qui remportent un grand succès. Moins chers, ils peuvent en outre être facilement mis en location. « Un appartement coûte 2 000 dollars le mètre carré. Il peut ensuite être loué plus de 2 000 dollars par mois. Les propriétaires amortissent rapidement leur investissement », précise Wu Qin.

GMG s’apprête à lancer la deuxième phase du programme qui comprend, entre autres, la construction de nouveaux petits immeubles d’appartements et de « villas littorales » au design ultramoderne donnant sur l’océan, au nord.

Une troisième phase est prévue. La cité s’étendra à la fois vers l’est, près de l’École nationale de poste et télécommunications, et vers l’ouest, aux abords de la Brigade de recherche et de l’agence Ecobank de Kipé, qui transférera son siège dans l’une des boutiques du futur centre commercial Plaza Diamant.

Diawo Barry

Source: jeune afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site