Plus de 500 millions de dollars de pertes économiques en Guinée

Images 222

La Banque mondiale estime que les pertes économiques pour la Guinée, touchée par la fièvre hémorragique à virus Ebola, seront de l’ordre de plus de 500 millions de dollars américains en 2015, souligne un rapport dont la PANA a obtenu copie.

La baisse des activités économiques, consécutive à Ebola, précise l’institution financière internationale, est le résultat des perturbations observées dans les déplacements et le commerce transfrontalier.

La diffusion de l’épidémie a sapé la confiance des consommateurs et des investisseurs, selon la Banque qui précise que la réticence des investisseurs a diminué les perspectives de croissance pour 2015 de -0,2% en Guinée, de 3% au Liberia et de -2% en Sierra Leone par rapport aux prévisions réalisées avant l’épidémie d’Ebola qui étaient respectivement de 4,3%, 6,8% et 8,9%.

Les trois pays enregistreront une perte cumulée des revenus de près de 1,6 milliard de dollars en 2015. La Guinée, à elle seule, perdra près de 500 millions dollars, le Liberia 200 millions de dollars et la Sierra Leone 900 millions de dollars.

L’impact cumulé sur les finances publiques des trois pays s’élève à plus d’un demi-milliard de dollars en 2014, soit presque 5% de leurs Produits intérieurs bruts (PIB) cumulés. Le manque à gagner pour la croissance sera de l’ordre de près de 1,6 milliard de dollars en 2015.

Dans la perspective de réduire les risques de la décadence, le Groupe de la Banque mondiale s’est engagé à mobiliser près d’un milliard de dollars de financement en faveur des trois pays.

Cette aide financière comprend 518 millions de dollars de l’Agence internationale pour le développement international (IDA) pour l’aide d’urgence contre l’épidémie d'Ebola et au moins 450 millions de dollars de la Société financière internationale (SFI), filiale du Groupe de la Banque mondiale, visant à faciliter le commerce, les investissements et l’emploi dans les trois pays.

Dans un document d’analyse très pessimiste publié, en octobre dernier, le Groupe de la Banque mondiale avait soutenu que les pertes économiques pour l’Afrique de l’Ouest pouvaient s’élever à 25 milliards de dollars en 2015.

Mais dans un récent rapport, la Banque a revu à la baisse les pertes économiques qui oscillent entre 500 et 6,2 milliards de dollars.

Dans un tout dernier rapport, l’institution financière ressort une note d’espoir pour les trois pays d’Afrique de l’Ouest les plus touchés par le virus Ebola grâce à l’intensification de l’action humanitaire nationale et internationale pour faire face à l’épidémie au cours des derniers mois.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site