Pourquoi Alpha Condé ne veut pas reporter la présidentielle

Images 358

Lors d'une visite à Niamey au Niger, Alpha Condé, le président guinéen, a réaffirmé son opposition à un report de l'élection présidentielle dans son pays. Alpha Condé a effectué la semaine dernière une visite officielle de 48 heures à Niamey au Niger. En Guinée, la date de la présidentielle a été fixée au 11 octobre. Les élections locales sont prévues pour 2016. Ce calendrier est contesté par l'opposition qui souhaite la tenue des élections locales avant la présidentielle.

"Impératif d'organiser l'élection le 11"

''Si les élections n'ont pas eu lieu à cette date, il n'y a plus droit légitime. La présidentielle n'est pas comme les élections législatives ou autres'', note le président guinéen Alpha Condé, cité par l'agence Panapress. Âgé de 77 ans et au pouvoir depuis 2010, le chef de l'État guinéen va briguer un second mandat au nom du parti au pouvoir, le Rassemblement pour le peuple de Guinée (RPG). «  Le pays a l’impératif d’organiser l’élection le 11 ou au plus tard le 20 octobre », sinon il n'y aura plus de pouvoir légitime. C'est pourquoi, il n'est pas possible de la reporter", s'est-il justifié. "Il y a eu quelques tiraillements entre la mouvance et la majorité pour le changement de la date de la tenue de l'élection, alors que cette dernière a été mise en place par une loi organique, elle ne peut être modifiée que par une loi organique", soutient Alpha Condé.

"Une CENI politique n'est pas bonne"

"J'ai toujours été partisan d'une Commission électorale nationale indépendante (CENI) comme vous l'avez ici au Niger. Une CENI politique n'est pas bonne, ses membres n'ont pas une vision claire des élections, ils viennent juste pour les per diem. La Constitution prévoit qu'une fois que les membres de la CENI prêtent serment, ils n'appartiennent plus à leurs partis", a-t-il défendu avant de poursuivre : "On est obligé de faire l'élection présidentielle à la date indiquée, a-t-il martelé. J’ai mené 50 ans d combat pour la démocratie, je ne peux pas la démolir", confie-t-il.

"Il faut qu'on accepte de perdre les élections"

Alpha Condé a eu quelques mots pour l’opposition guinéenne. "Lorsqu'elle perd les élections, note-t-il, elle tente de créer des troubles ou de pousser des militaires au coup d'État, où alors à amener les forces de l'ordre à réagir pour qu'il y ait des morts afin qu'on dise que dans le pays rien ne va. Il faut qu'on accepte de perdre les élections. On peut gagner les élections et on peut les perdre. Si on va aux élections en disant qu'on ne va pas perdre, évidemment, on ne va plus aux élections", a-t-il ajouté.

 

Par Christian Binaté

Source: LE POINT

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site