L'opinion publique satisfaite des relations sino-guinéennes

Index 235

Suite à la visite du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi en Guinée, l'opinion publique guinéenne a exprimé sa satisfaction à l'égard de la coopération sino-guinéenne. Venu constater l'état d'avancement de la lutte contre Ebola dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest touchés par l'épidémie (Sierra Leone, Liberia et Guinée), M. Wang a exprimé le soutien du gouvernement chinois à la relance économique de ces pays.

L'annonce par M. Wang de l'engagement de la Chine dans plusieurs domaines de coopération a suscité de l'espoir dans la population guinéenne.

Selon de hauts responsables, les relations de coopération jouissent de perspectives positives dans les secteurs porteurs de croissance qui peuvent stimuler le développement socioéconomique, tels que les mines, l'énergie, la santé, les télécommunications, la formation, le tourisme et les infrastructures.

Interrogé par l'agence Xinhua sur la visite de M. Wang, le ministre guinéen des Travaux publics Mohamed Traoré s'est réjoui qu'une haute personnalité chinoise soit venue soutenir la Guinée à un moment critique.

Selon lui, la décision des entreprises chinoises, notamment celles qui travaillent dans la construction d'infrastructures routières, de maintenir leur personnel en Guinée malgré l'épidémie d'Ebola est un signe encourageant pour la coopération entre la Chine et les pays africains tels que la Guinée.

M. Traoré a souligné que la Guinée avait besoin d'infrastructures routières (routes, pistes et sentiers) pour désenclaver le pays et faciliter l'écoulement des productions agricoles des paysans et agriculteurs pauvres.

Ce secteur des travaux publics est un maillon important des accords de coopération entre la Chine et la Guinée, a-t-il souligné.

Pour le ministre guinéen des Affaires étrangères Louncény Fall, la visite de son homologue chinois en Guinée constitue un nouveau départ pour la redynamisation des relations de coopération économique et sociale.

Il s'est dit convaincu que les secteurs énergétique et minier peuvent donner lieu à des échanges complémentaires entre la Guinée et la Chine qui permettront de bâtir un modèle de coopération positive, car la Guinée dispose de riches ressources et la Chine a besoin de matières premières.

Du côté de la population guinéenne, les réactions à l'égard de la collaboration entre la Chine et la Guinée sont généralement positives.

C'est le cas de Mme Diallo, ménagère rencontrée à Tanérie, un quartier situé dans la banlieue de Conakry.

"Cette coopération avec la Chine est bonne pour notre pays, car nous avons le courant à la maison grâce au barrage hydroélectrique de Kaléta, construit par une société chinoise", a-t-elle estimé.

Elle souhaite toutefois que cette coopération entre les deux pays puisse tenir compte des femmes,couche vulnérable, en les aidant à développer des activités agricoles et commerciales pour subvenir à leurs besoins familiaux.

La coopération sino-guinéenne s'est bien portée ces 50 dernières années, mais les perspectives de coopération multiformes et diversifiées qui s'annoncent semblent plus prometteuses et dynamiques encore, notamment grâce à la bonne volonté politique des responsables des deux pays.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site