Pr Alpha I Sow d’outre-tombe : « vous avez menti, sur Bah Oury que je prie de vous pardonner de l’avoir jeté dans un puits d’opprobre à mon nom »

Pr 20alpha 20ibrahima 20sow 20doutre tombe

« Voici ce qu’avait dit le professeur Alfa Sow de Bah Oury à l’époque: « C’est un homme impatient, impulsif, provocateur et brut. Mon petit frère Bah Oury confond le combat politique avec le combat de la rue. C’est un intellectuel, mais hélas, son tempérament ne lui permet pas de faire valoir ses talents à ce rythme. Je ne le vois pas conduire un groupe. C’est un perturbateur qui va toujours se heurter au bon sens. Ce n’est pas un meneur d’hommes. Ce n’est pas un chef. » (guinee36O.com)

"On vient de m'informer que cette déclaration attribuée au professeur Alpha Ibrahim Sow est parue dans le journal La Lancé en 1997 lorsque justement la querelle de leadership à éclatée au grand jour entre les deux protagonistes". (Boubacar Doumba Diallo 20-02-2016 19:58 guineeactu.info)

 

Depuis la parution de ce torchon nauséabond, j’ai cherché et j’ai trouvé.

Le lynx a perdu toute l’année 1997, bouffée par des eaux sanieuses. Il ne reste aux archives nationales que les mois de janvier, février, mars, avril, mai, juin, juillet, et deux numéros d’août. Souleymane du Lynx m’a dit qu’il était inutile d’aller à la Bibliothèque nationale : son groupe n’envoie pas là-bas de dépôt. Il restait la HAC, l’ex Conseil National de la Communication. Je vous passe les tropicalités que j’ai dû subir et surmonter pour lire enfin les mois d’août, septembre, octobre, novembre et décembre. Le directeur des archives, dont le bureau et le service se réduisent à un cagibi m’a même fait l’amabilité de me faire deux copies de ce trésor.

AIS n’a jamais tenu à La Lance les propos qu’on lui a prêtés dans ce papier

Le 17 avril, l’UFD a tenu une conférence de presse où Alpha Saliou Wann a souhaité la bienvenue aux invités. C’était à l’Hôtel Camayenne. Après quoi, le Pr AIS a fait son discours. Nulle part dans le compte-rendu fait par La lance, je n’ai lu les propos qu’on lui prête dans ce faux témoignage.

En revanche, on peut lire des propos dans les deux déclarations résumées par La Lance dans son numéro 40 de sptembre 1997 où il est question de Bah Oury. Mais c’est de bonne guerre : la politique n’est pas un jeu pour enfants de chœur. L’UFD venait d’imploser. Encore une fois, ce n’est pas Alpha Sow qui parle sous cape comme certains internautes qui sont maîtres à ce jeu de carpe ici, c’est une instance de la fraction de l’UFD qui déclare. D’ailleurs cette déclaration est précédée d’une mise au point : pressé de répondre à chaud, un responsable de l'UFD (AIS ?) : "nous ne répondons pas par voie de presse"; une autre renchéritdit " je ne suis pas prête à faire une quelconque déclaration poltique à la presse.." comme on peut le lire ci-dessus; ce qui n’a rien à voir avec des propos de balcon qui ont titillé d’aucuns pour se livrer ci-dessous à une véritable séance de satanisme, un vaudou ténébreux, dégénéré tel un soft striptease à la Mathilda Beauvoir à Pigalle pendant les années soixante.

En effet, le rituel noir des commentaires ci-dessous fait penser au trou que fait le corps de quelqu’un qu’on a jeté dans une mare profonde. Il va jusqu’au fond avant de remonter, inerte, flottant, si le maître nageur fait défaut.

Il a y aussi les cercles concentriques, en réalité, des spires qui ont un centre, comme la coquille de l’escargot, - Kotèba -, une pointe d’où partent les métastases du mensonge. Pire qu’un sophisme, une grosse pustule d’où suinte l’ignominie d’esprits paresseux de croque-morts, profanateurs de tombes. J’ai la paresse de souligner certains commentaires qui sont de véritables transes, scandées par des stases méphitiques. 

Un dépotoir qui ne sent pas bon du tout. La dalle mise de côté, voici la béance nauséabonde de ce puits débordant de comment taire Bah Oury.

Ce qui veulent voir les clapotis dans la fosse septique, en bouchant le nez, voici inscrit au fronton ; "interdit à dieu" d'entrer (Caïn) : voici

http://guineeactu.info/actualite-informations/actualite-informations-generale/6251-un-temoignage-qui-en-dit-long-sur-bah-oury.html

Bon appétit,

Was-Salam

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

www.nrgui.com

NB : je remercie et rends hommage aux directeurs et personnels des Archives nationales et de celles de la HAC; d'ailleurs je me demande ce qu'ils font là, pour qui et pour quoi ! Pas d'équipements, la numérisation est promise, quand le Mahdi viendra avec des poules édentées; à la HAC le bureau de M.Sylla est un trou sans doute pour laisser passer les souris pour venir y faire la fête, comme au Lynx où il paraît que c'est un de ces rongeurs complices des eaux de Conakry qui auraient fait irruption et emporté entre autres trésors des chroniques à Sassine..Merci pour le dévouement des ces messieurs et dames des Archives nationales et de celles de la HAC. Il y en a qui bouffent des milliards à ne rien faire, eux ils partagent leurs repas avec les souris et les rats. Dire que le Guinéen n'aime pas lire, la majorité préférant s'empiffrer de boflotos emballés dans des documents "Secret-défense"; j'exagère à peine.

 

La coupure de journal

Pr 20alpha 20ibrahima 20sow 20doutre tombe 1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×