"Premiers signes" qu'Ebola pourra être vaincu en Afrique (USA)

Index 56

L'ambassadrice américaine auprès de l'Onu a dit jeudi avoir noté les "premiers signes tangibles" qu'Ebola pourra être vaincu, après une visite dans les pays africains touchés par le virus.

L'aide internationale et les efforts des autorités locales pour combattre cette fièvre hémorragique hautement contagieuse "ont commencé à sauver des vies et offrent les premiers signes tangibles que le virus peut et sera vaincu", a déclaré Samantha Power lors d'une conférence devant l'institut américain German Marshall Fund à Bruxelles.

"Nous nous trouvons à un moment historique. Nous faisons face à la pire crise de santé publique de l'histoire", a-t-elle affirmé, alors que la maladie a infecté plus de 10.000 personnes dont près de la moitié sont décédées, principalement au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée.

A Monrovia, un hôpital géré par Médecins Sans Frontières (MSF) a enfin assez de lits pour ne pas devoir renvoyer chez eux des patients malades, a-t-elle raconté. Mme Power a dit "espérer profondément" que les choses s'améliorent. "J'y suis allée sans attendre grand-chose, j'en suis revenue convaincue que si on apporte la bonne réponse, on peut arrêter Ebola".

Parmi des exemples concrets, Mme Power a pris l'exemple de dignitaires musulmans en Guinée, qui encouragent la population à enterrer les victimes en prenant des précautions, pour éviter de contracter la maladie.

"Ebola n'a de plus grand allié que la peur. C'est sur la peur qu'il prospère", a-t-elle assuré. Outre la peur et l'ignorance, elle a rappelé que le manque de produits de base comme des désinfectants à base de chlore ou des seaux ralentissent toujours la prévention et le traitement.

Il manque des médecins et des infirmières, des gants en plastique, de la javel et des thermomètres, a-t-elle détaillé, regrettant que "la communauté internationale ne fasse pas encore assez pour barrer la route à l'épidémie".

Mme Power a salué le travail des organisations humanitaires. "Mais elles ont tout donné. Elles ne peuvent combler les failles qui restent sans qu'on ne les aide davantage", a-t-elle souligné.

Source: AFP

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×