Procés drame à la plage de Conakry : sept condamnations et deux relaxes

Images 115

Le procès du drame survenu fin juillet dernier à la plage de Rogbané à Conakry où 33 jeunes avaient trouvé la mort, a prononcé jeudi son verdict marqué par sept condamnations pour homicide involontaire et deux relaxes, a constaté APA.

Ainsi, le tribunal de première instance de Dixinn présidé par Mangadouba Sow, a condamné l’opérateur culturel Malick Kébé, ex directeur général de l’Agence guinéenne des spectacles, et six autres prévenus à cinq mois et huit jours de prison et au payement d’une amende de cinq millions de francs guinéens à chacune des 33 victimes du drame.

Toutefois, les condamnés qui étaient en prison au lendemain du drame ont été libérés à l’énoncé du verdict du fait qu’ils ont purgé en détention préventive la peine prononcée contre eux.

Le président de la délégation communale de Ratoma où a eu lieu le drame, Sékou Batouta Camara, et le gouverneur de la ville de Conakry, Soriba Sorel Camara, ont été déclarés non coupables et lavés de toute poursuite.

Au lendemain de la fête de ramadan de 2014, 33 jeunes gens, dont onze mineurs avaient trouvé la mort à la plage de Rogbanè lors d’un concert donné par deux groupes de rap..

Les premiers éléments d’enquêtes avaient révélé que le nombre de personne avaient dépassé les places mises en vente pour la manifestation, d’où la mise en cause des organisateurs du spectacle et des autorités communales de la zone par la justice.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site