Quel bilan après le 1er tour du 27 juin 2010 ?


Au moins on peut commencer à compter par le chiffre 1, c’est-à-dire pour la première fois que le peuple de Guinée s’exprime de façon libre et démocratique qui reste d’ailleurs à relativiser, car les résultats sont ceux qu’ils sont.
Mais, vu l’engouement du peuple d’aspirer pour la première fois de son histoire à un vote libre, les perdants doivent s’abstenir à toutes provocations actuellement, car nous traversons une situation difficile.

Seul l’esprit du dialogue doit être le symbole de tous afin qu’on préserve à notre pays une cacophonie regrettable pour tous.
Le peuple de Guinée à besoin de stabilité, de paix, car nous avons trop souffert de ces luttes politiciennes, maintenant place au travail pour une Guinée unifiée afin que ce peuple aspire un avenir meilleur.
Pour moi tous ceux qui ont gouverné notre chère patrie depuis l’indépendance jusqu’à nos jours sont responsables du désastre qu’à connu notre pays.
Ils se sont enrichis sur le dos de nos souffrances, ils ont pillé nos ressources, ils ont trahis nos confiances, ils ont ternis notre image devant l’histoire.
Je souhaiterai au moins que des bases solides soient établies par le CNT afin que la corruption, les détournements des deniers public, l’impunité, les mafieux, les prédateurs, les égoïstes soient mis hors de nos frontières afin que nos ressources naturelles soient utilisées au profit de la collectivité et de la nation.
Et que les futures élus déclarent leurs avoirs devant le peuple, car le peuple veillera sur tout ce qui se passera dans l’avenir. Nous disons NON et NON à la démagogie et à la tromperie.
Alors si aujourd’hui, le peuple de Guinée a voté, en tant que démocrate je respecte cette voix populaire, mais restons vigilant, car ce sont les mêmes qui ont aidé Foricoco à se hisser jusqu’à la mort bec et ongle à la tête de la Guinée, car ils avaient eux-mêmes leurs intérêts personnels.
La Guinée est habituée au vol des voix, cela a toujours été le slogan des fonctionnaires Guinéens de tout bord, « personne ne gagnerai sauf le général »
Nous avons vu sur les médiats, les chefs de quartiers qui déclarent avoir reçu des ordres de frauder, alors ce sont les mêmes qui organisent encore les élections de 2010, alors que voulez-vous s’attendre encore mes chers compatriotes ?
Je félicite particulièrement le courage du président de la république, Le général Sekouba Konaté d’avoir défendu l’honneur et sa parole de soldat intègre devant l’histoire de notre patrie.
Le général à honorer notre pays, à respecter notre nation, à respecter le peuple de Guinée en organisant cette élection du 27 juin 2010 en restant au dessus de cette mêlée politico-ethnique.
Je demanderai à notre général de rester aux aguets en observant de tous les côtés, quiconque tentera de supprimer les acquis, de voler, de détourner notre nation soit punis avec sévérité comme au Ghana.
Je remercie également les médiats guinéens et les journalistes de leur contribution à cette grande fête historique de notre chère patrie.
Le seul regret que j’ai personnellement c’est que les Guinéens de Suisse ont été oubliés à ce grand rendez-vous, car nous n’avons pas été recensés, donc pas voter ! Triste…
Que l’amour de la patrie soit le combat de tous les patriotes pour que la démocratie apporte la paix, la stabilité et l’unité nationale entre tous les Guinéens.

A. Issa Barry
Président de l’association des Guinéens du Canton de Neuchâtel(AGANC) & vice-président de la fédération des associations Guinéennes de Suisse et France Voisine(FAGSF)
Suisse

aissabarry@hotmail.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site