Racolage ethno-législatif : AC vient d’arpenter rapidement le Fouta

images-101.jpg

Le Pr Alpha Condé, Président de la République, a décidé, enfin, de visiter l’intérieur du pays. L’extérieur étant fatigué de lui, il était temps ! L’errance a conduit notre vagabond en Guinée Forestière où il avait qualifié les Koniankés, qui venaient de s’affronter aux Guerzés, de menteurs.

Le « malobali » (l’éhonté) s’est ensuite rendu en Haute Guinée, son soi-disant fief, où il a été conspué. Après ce déplacement chaotique, il a foulé le sol de Labé, cœur de la Moyenne Guinée. Le PD élu (PD signifiant « président démocratiquement ») a continué sur Pita, Dalaba et Mamou avant de redescendre sur la Basse Guinée. La boucle est ainsi bouclée.

 

L’escapade à Kankan est révélatrice du mal profond que connaît la république de Condé. Huer un Président, c’est, dans une certaine mesure, le tuer. Merci Kankan d’avoir « tué » Alpha Condé bien que ce monstre sévisse toujours.

 

Le séjour à Labé s’est déroulé dans un petit triangle (aéroport, siège du gouverneur de S. Keïta, patriarcat local) sans joie. Difficile de sourire à celui qui vous piétine. Des journalistes ont même été malmenés. Si en tant que Président, AC n’est pas reçu comme un étranger à Labé, il y est tout de même perçu comme un individu étrange. La raison en est simple : il veut étrangler tout Peulh, même inoffensif.

 

Il est d’ailleurs regrettable que le Président Condé n’ait pas emporté dans son cabas un certain Mansour Kaba pour visiter « son Fouta esclavagiste ». Qu’est-ce qu’on aurait aimé voir à la RTG les camps de concentration de l’axe féodal Labé-Pita-Dalaba-Mamou où sont enchaînés et torturés les descendants des captifs malinkés vendus par Samory et les « Maninka-mori » aux Peulhs !

Sékou Touré était anti-peulh mais il n’était pas allé aussi loin qu’AC dans sa volonté de démanteler le Fouta.  

 

Après sa rencontre avec AC, voici ce qu’a rapporté son ami, le grand imam de Labé, El Hadj Badrou Bah:


« A son arrivée, le président a dit qu’il  veut rencontrer les sages du Fouta pour leur parler ; alors nous avons mobilisé tous les sages de Labé, les sages des cinq préfectures de la Région ainsi que des centres d’érudits.


Le président a dit aux citoyens de Labé qu’il est venu annoncer que : ‘’ce que les gens racontent en disant qu’il est un président ‘’sectaire’’, il ne veut pas entendre ça’’. Il a dit qu’il ne veut pas que cette étiquette lui soit collée. Tout en ajoutant qu’il est le président de tous les Guinéens, il ne se base pas sur l’ethnie pour nommer les cadres, il les nomme en se fondant sur la compétence. Il a aussi rapporté que s’il a marché de l’aéroport jusqu’à la résidence du gouverneur, c’est pour monter qu’il prend toute l’étendue du territoire au même pied d’égalité. Il a aussi réitéré ses formules en disant que la Guinée a quatre roues, et il tient toujours à ça…


En réponse, les sages lui ont répondu que le Fouta respecte la volonté de Dieu et que son souhait ardent est qu’il montre d’avantage qu’il est le président de tous Guinéens. Le Fouta n’a pas beaucoup de choses à ajouter sur ce qu’il a dit, sinon qu’une délégation de sages du Fouta s’était rendue à Conakry pour lui prodiguer des conseils. Et donc, qu’il se tourne davantage sur les points que cette délégation lui avait mentionnés. Les sages du Fouta l’exhortaient à prendre tous les Guinéens sur le  même pied d’égalité.

En retour, AC a dit qu’il est venu se confier au Fouta, que le Fouta le rectifie s’il se trompe. »

 

Alpha Condé qui se confie au Fouta, on croit rêver ! Comment peut-il recomposer une nation en décomposant un de ses éléments fondamentaux? En venant au Fouta, il n’effectue pas une visite de courtoisie mais inspecte les lieux. Il est en campagne électorale pour les législatives et la présidentielle de 2015. Il prend la température locale pour mieux mener à bien son projet maléfique de dislocation de cette région aux fins d’asseoir durablement sa dictature.

 

Le Fouta, on ne le dira jamais assez, n’est pas parfait mais il pourrait s’enorgueillir de son passé et être fier de son présent. Il a su, à partir d’éléments humains divers, constituer habilement et très patiemment un groupe de « Haali Pular » qui partage une langue, une religion et des valeurs communes d’entraide et de tolérance. Ce groupe intégrateur (mais non assimilateur) comprend des Diallo, des Kouyaté et des Barry mais aussi des Camara, des Bah, des Souaré, des Condé, des Keita, des Tounkara, des Sow, des Kourouma et des Touré, etc.

 

Le Fouta-Djallon n’est pas un Fouta-Diallo, les « foulasso » (villages « peulhs ») ne sont pas édifiés que pour des Sow . Dans les « dounè » (pluriel de « roundé », village de descendants d’anciens serfs), il n’y a pas que des Kanté !

 

Le Fouta-Djallon est certainement un Fouta-ba (c’est-à-dire un grand Fouta) que le pouvoir veut cloisonner en plusieurs Fouta-nin (micro Fouta).  D’où le projet machiavélique de renforcer l’association ségrégationniste du « Manden-Djallon », financée par AC.

Président de la République et du RPG, Alpha Condé est en train de casser le Fouta en le « défoulanisant »     (exclusion des Peulhs) et en le « roundalisant » (priorité absolue au « roundé » par rapport au « foulasso ») par un recensement préférentiel, des subventions intéressées et une protection discriminatoire. C’est une expédition anti-peulhe qui se prépare et les futures victimes n’ont pas l’air de s’en rendre compte. Les « donzos » d’Alpha Condé sont déjà au Fouta, déguisés en gardes forestiers.

Pendant ce temps, que fait l’opposition ? Rien, absolument rien ! Elle ne parle même pas et son mutisme la rend co-responsable de la mutilation en cours du Fouta. Son souci n’est pas la protection de citoyens menacés dans leur existence mais comment avoir quelques sièges de députés dans la future Assemblée dont on sent déjà le goût de « soumbara » avec l’arrivée certaine en son sein d’une Nantou Chérif. En Guinée, tout étant possible, sauf le meilleur, cette dame pourrait très bien être un jour la Présidente de la République par intérim avant d’être titularisée à ce poste. Tranquillement et tout à fait légalement. Le RPG sait, lui au moins, ce qu’il veut. L’opposition ne sait même pas ce qu’elle peut.

Je vous salue.

Ibrahima Kylé Diallo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site