Rentrée parlementaire : Discours d’ouverture du président de l’Assemblée nationale Kory Kondiano

Kouncalb10911a jpg

Comme prévue, les députés guinéens étaient ce Lundi 07 avril 2014 au rendez-vous, pour l'ouverture solennelle de la première session ordinaire de l'Assemblée nationale. A cette occasion, le Président de l'Assemblée nationale l'honorable Kory Koundiano, a prononcé un discours de circonstance, dont nous vous livrons le contenu...

ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE NATIONALE A L'OCCASION DE L'OUVERTURE DE LA PREMIERE SESSION ORDINAIRE DE L'ANNEE 2014

" Messieurs les Anciens Présidents de l'Assemblée nationale ;
- Madame l'ancienne Présidente du Conseil National de Transition ;
- Mesdames et Messieurs les Présidents des Institutions Républicaines ;
- Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
- Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement ;
- Monsieur le Chef d'Etat Major Général des Armées ;
- Mesdames et Messieurs les membres du Corps Diplomatique et Consulaire et des Organisations Internationales ;
- Monsieur le Gouverneur de la Ville de Conakry ;
- Honorables députés ;
- Distingués invités,

Trois mois après l'installation de l'Assemblée nationale de la législature 2014 -2018 le 13 Janvier 2014, nous voici de nouveau réunis à l'occasion de l'ouverture de la première session ordinaire de l'année.

Conformément à l'Article 68 de notre Constitution, cette session est celle des lois.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,
Chers invités,

Je voudrais saisir cette occasion pour souhaiter à toutes les personnalités la bienvenue et leur adresser mes sincères remerciements pour leur présence parmi nous, en dépit de leurs calendriers très chargés.

Je souhaite également un très bon retour à Conakry aux Honorables députés qui étaient en mission parlementaire auprès de leurs mandants pendant l'intersession.

Les élections législatives et l'installation de l'Assemblée Nationale ont mis fin à la longue transition permettant à la Guinée son retour à l'ordre constitutionnel.

Cette première Session Ordinaire de l'Assemblée Nationale représentative de plusieurs courants politiques du pays se tient à un tournant particulièrement exaltant de la vie de notre peuple.

En effet, elle se tient à un moment où comme en 1958, notre pays a charmé l'Afrique et le monde par la sérénité et la maîtrise avec lesquelles il a conduit cette transition à son terme.

Ce retour à l'ordre constitutionnel a été possible grâce au dépassement, à l'esprit patriotique de la classe politique et au soutien de la Communauté Internationale.

Je profite de cet instant solennel pour la remercier et l'exhorter à rester toujours à nos côtés pour la consolidation de notre processus démocratique.

Je remercie également la classe politique qui a su surmonter ses divergences en privilégiant l'intérêt supérieur de la Nation.

C'est enfin le moment et le lieu d'exprimer notre reconnaissance au Conseil National de Transition (CNT) pour le travail abattu au cours de son mandat.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,

Lieu par excellence du débat politique, l'Assemblée nationale constitue l'institution la plus dynamique de la démocratie. La discussion des projets et propositions de Loi en Commission puis en Séances publiques durant la session, occupe une place de choix dans le fonctionnement de la représentation nationale.

Comme vous le savez, notre nouveau Parlement, après la constitution de son Bureau, de ses Groupes Parlementaires et de ses Commissions permanentes, a engagé d'autres chantiers importants notamment la constitution des groupes d'amitié et des Réseaux Parlementaires.

En constituant ces groupes d'amitié, l'Assemblée Nationale lance un signal fort pour la promotion de la diplomatie parlementaire.

A l'image de toutes les Assemblées nationales, celle de la Guinée ne peut évoluer en vase clos.

C'est la raison pour laquelle, elle est dans l'obligation de contribuer au rayonnement et au prestige du pays sur la scène internationale, d'où la nécessité d'être à jour dans le paiement des cotisations au niveau des instances interparlementaires dont elle est membre.

Notre nouvelle Assemblée Nationale a besoin de se qualifier, d'apprendre des autres et d'occuper toute sa place dans la construction d'un Etat de droit.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,

Au titre des chantiers ouverts par le Parlement, figure en bonne place l'équipement des bureaux en matériels et mobiliers pour créer les conditions minimales de travail tant à la représentation nationale qu'aux agents de l'administration parlementaire.

Il a aussi fallu par endroit, entreprendre des travaux de rénovation de l'Hémicycle et d'assainissement de l'environnement hygiénique de l'espace du Palais du Peuple occupé par l'Assemblée Nationale. Il faut dire que l'ancien hémicycle était dans un état de délabrement poussé tel qu'on devait nécessairement le rendre à neuf pour créer un meilleur environnement de travail pendant cette session et celles à venir.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,
Chers collègues,

Le peuple de Guinée a exprimé le 28 Septembre 2013, un choix massif porteur d'espoir. Tout en le remerciant vivement, nous devons tout mettre en œuvre pour mériter cette confiance placée en nous en respectant nos engagements vis-à-vis de lui.

Le respect de ces engagements réside dans la prise en compte du rôle primordial du député dans le processus démocratique. Un rôle que le député devra jouer pleinement en dépit de ses moyens limités, de la perception parfois négative que l'opinion se fait de son statut notamment dans les pays africains et surtout en Guinée. Il devra le jouer non pas en privilégiant les considérations partisanes et personnelles, mais plutôt la finalité de sa mission, à savoir la consolidation du processus démocratique et le bien être du peuple dont il est le représentant à l'Assemblée nationale.

En tout état de cause, chacun de nous est observé par ce JUGE SUPREME à qui appartient seul le pouvoir de sanction positive ou négative susceptible de frapper chaque député.

C'est donc dire que nous avons tous intérêt, dans l'exercice de cette haute fonction, à avoir des comportements qui reflètent la noblesse de la mission, à nous, confiée par le peuple. Autrement dit, cela nous oblige à nous mettre à son service et non à notre propre service.

C'est pourquoi, nous devons tout mettre en ouvre, tant au cours de la présente session que de celles à venir pour adopter des lois qui prennent en compte les préoccupations essentielles de nos mandants.

Notre vision de la 3ème Législature voudrait qu'elle soit, une législature solide et solidaire, bien organisée et proactive, bien gérée, déterminée à promouvoir l'exercice efficace et responsable de ses prérogatives constitutionnelles.

Pour matérialiser cette vision, un plan d'action en six (6) points à savoir :
- la consolidation de la bonne gouvernance de l'Institution,
- la promotion de l'action législative de l'Assemblée Nationale,
- la réalisation du Siège de L'Assemblée Nationale,
- le contrôle de l'action gouvernementale,
- le respect de la représentation nationale,
- l'acquisition des équipements en mobiliers,

a été élaboré lors de la Retraite parlementaire à l'hôtel Mariador Palace du 11 au 13 mars 2014, pour servir de boussole à notre Institution.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,

A la date d'aujourd'hui, le Bureau de l'Assemblée Nationale n'a encore enregistré aucun projet ou proposition de Loi. Par contre, une proposition de Loi modifiant et complétant la Loi N°91/15/CTRN du 23 décembre 1991 relative au Règlement Intérieur de l'Assemblée nationale est déjà élaborée par la Commission des Lois du Parlement et une étude de la réforme administrative est en cours.

Au cours de cette Session Ordinaire, toutes les Résolutions relatives à la mise en place des Réseaux Parlementaires et des groupes d'amitié avec les pays amis vont être programmées pour leur examen et adoption.

Aussi, certains Accords et Conventions sont annoncés et leur transmission à l'Assemblée nationale par le Gouvernement pourrait avoir lieu dans les jours qui suivent.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,

Tirant les leçons des Législatures précédentes, je ne vous recommanderai jamais assez le très grand sérieux, l'intégrité, la perspicacité dans l'étude des différents textes qui vont vous être soumis par le Gouvernement pour ratification.

Je profite de cette session pour réitérer à Son Excellence Monsieur le Président de la République, le Professeur Alpha CONDE et à son Gouvernement, la disponibilité des députés et leur engagement à les accompagner dans la conduite et la mise en œuvre du plan de développement économique et social de la Nation.

Pour la réalisation de ces actions qui ont suscité un grand espoir au sein des populations, l'Assemblée Nationale veillera et aidera l'Exécutif par l'adoption des Lois y afférents.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,

Notre première Session Ordinaire de l'année 2014 s'ouvre à un moment où nous vivons un drame dans notre pays suite à une épidémie qui s'est déclenchée au Sud de la Guinée.

Je saisis cette occasion, pour présenter au nom de l'Assemblée Nationale, les condoléances les plus attristées aux familles des victimes et au peuple de Guinée.

Par ailleurs, au nom de l'ensemble de mes collègues, je remercie le Gouvernement pour les dispositions utiles prises pour freiner la propagation de la maladie.

On est obligé de reconnaître les efforts inestimables déployés par nos partenaires au développement pour contenir l'épidémie. Mais, force est aussi de reconnaitre que les équipes déployées dans les zones touchées n'ont pas de moyens suffisants leur permettant de couvrir toutes les poches atteintes par l'épidémie.

Je regrette les récents incidents qui m'ont été rapportés et saisis l'occasion pour inviter la population de toutes les zones atteintes à mieux collaborer avec tous nos partenaires internationaux et les services de santé nationaux qui sont déployés sur le terrain.

Aussi, non seulement un accent particulier doit être mis sur le volet sensibilisation de la population par les agents de santé et les médias, mais il faut aussi renforcer les moyens en logistique mis à la disposition de ces agents de santé.

A côté de cette fièvre hémorragique qui fait des victimes, il faut noter que depuis un bon moment, notre pays connait des manifestations de rues dans certains quartiers de la ville de Conakry suite à la pénurie d'électricité et d'eau.

Il est vrai que le droit de manifester est consacré par notre Constitution. Il doit donc être protégé. Mais, il ne saurait être abusivement utilisé au risque de compromettre la paix sociale, l'unité nationale, les acquis démocratiques encore fragiles, le développement et la croissance économique du pays.

C'est pourquoi l'installation de l'Assemblée Nationale, en janvier dernier, doit être l'alternative pour la solution aux nombreuses préoccupations de la population.

En effet, élu national, mais aussi élu de terrain, dans sa circonscription, le député est en permanence l'intermédiaire entre le mandant, qui lui délègue sa part de souveraineté et le pouvoir de l'Etat. Toute chose qui justifie que le Parlement doit assumer, sans réserve, les prérogatives que lui confère la constitution et qui impose à un député des obligations vis-à-vis de la nation toute entière et de sa circonscription.

Honorables députés,
Mesdames et Messieurs,

Cette première Session Ordinaire de l'année 2014 doit être un moment d'échanges fructueux entre le Gouvernement, c'est-à-dire les Ministères initiateurs des projets de Loi et l'Assemblée nationale. C'est pourquoi, je recommande que vous soyez réalistes et pragmatiques et qu'il soit tenu compte dans vos réflexions et au cours de vos discussions, lors de l'examen des textes, de l'intérêt général du pays.

J'en appelle à tous et à chacun pour plus de conscience du devoir, d'esprit patriotique et de civisme dans le cadre du travail parlementaire.

C'est sur cet appel solennel pour un véritable changement de mentalité, de comportement et de méthode de travail qui nous permettra d'arriver à une meilleure gouvernance, que je déclare ouverte la première Session Ordinaire de l'année 2014."

Je vous remercie

1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×