Sahara marocain : saine réaction du Parlement Européen

Getattachment aspx

Au lendemain du vote de la résolution 2218/15 sur le Sahara marocain par le Conseil de Sécurité de l'ONU, le Parlement Européen a adopté le rapport OLAF sur le détournement de l'aide humanitaire destinée aux séquestrés sahraouis des camps de la honte de Tindouf.

Un vote, intervenu le 29 avril 2015, qui rejoint avec raison et sagesse celui de la Commission de Contrôle Budgétaire, condamne avec la plus grande vigueur ces détournements à grande échelle et appelle les autorités algériennes à faciliter le recensement des populations embastillées dans les camps de Tindouf et ce, conformément à ses obligations internationales. Un appel ferme qui rejoint celui contenu dans la résolution 2218/15 du Conseil de Sécurité de l'ONU.

Selon le rapport OLAF, le montant des aides humanitaires destinées aux séquestrés sahraouis de Tindouf détournées par des responsables algériens et polisariens dépasserait les 105 millions d'Euros. Rien que ça ! Et sur le dos des contribuables européens et au détriment des embastillés sahraouis SVP.

A noter également que le Parlement Européen s'est inquiété de l'absence d'un recensement de la population des camps de Tindouf, dans le Sud-Ouest du territoire algérien, "pendant une période aussi prolongée", soulignant qu'il s'agit là d'une "situation anormale et unique dans les annales du Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) des Nations-Unies".

Cette résolution du Parlement Européen vient conforter l'appel de l'Association des Contribuables d'Europe (Taxpayers Association of Europe) afin que l'Union européenne s'assure que l'aide humanitaire, accordée aux populations des camps de Tindouf et financée par le contribuable européen, ne fera plus l'objet de détournements par les responsables algériens et les dirigeants du polisario.

Un bastion des algéro-polisariens vient donc de tomber et après la défaite cuisante enregistrée la veille au Conseil de Sécurité de l'ONU, il y a lieu de s'attendre à une hémorragie des soutiens à la thèse fallacieuse algérienne sur la question du Sahara marocain. Reste aux dirigeants algériens de savoir quoi faire des responsables polisariens et de leur milice indésirables dans un monde libre et démocratique après les avoir tant dorlotés.

farid mnebhi

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×