Saisie de près de trois tonnes de cannabis à Conakry depuis mars 2016

Images 410

Les services de la gendarmerie nationale ont procédé mercredi à la présentation des saisies de cannabis opérées depuis le mois de mars 2016 dans la capitale guinéenne, qui sont estimées à près de trois tonnes. La drogue a été saisie principalement par une brigade mixte de gendarmerie et de douane, basée à Sanoyah, à 36 kilomètres de la capitale.

Le commandant Mamadou Alpha Barry, porte-parole du Haut commandement de la gendarmerie nationale, a déclaré à cette occasion que ces différentes saisies ne pouvaient être opérées sans la collaboration du GIR (Groupement d'Intervention Rapide), une unité d'élite des services de sécurité.

"A cela, il faut ajouter le rôle qu'auraient joué des habitants des contrées situées dans cette périphérie de la capitale guinéenne", a-t-il souligné.

Il conviendrait de noter que cette drogue provient le plus souvent de la frontière avec la Sierra Léone, située à une centaine de kilomètres de Conakry.

Au total, 27 trafiquants présumés, dont treize femmes, ont été interpellés lors de ces opérations de saisie de cannabis. Leur sort est désormais entre les mains de la justice.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×