Salima fô, c'est la fête des moutons

Quoi, c’est la gueule de bois après l’ivresse au miel ?

Les yeux piquetés qui larmoient à cause du sel ?

Regardez l’humilité des moutons qui vont à l’abattoir

Vous croyez malicieusement qu’on leur fait la fête ?

Que nenni ! Ils vont le cœur en liesse

Car le Maître de Puissance leur a promis le Paradis.

Que ceux qui brassant des liasses tirées de casses publiques

Qui croient avoir de bonnes raisons de sur fêter

Sursoient à l’hyperbole des châteaux en Espagne.

Une victoire qui ne serait pérenne que sous bonne garde

De sulfateuses importées entres deux castagnes

Ne serait qu’une bonne mi-temps à la Pyrrhus.

Même si elle devait durer un nouveau demi-siècle sans quitus

En effet, si la vie de l’homme ce connu/inconnu va de tant à cent ans,

Celle d’un peuple peut aller jusqu’au jour du jugement dernier.

Ou le temps instantané d’une explosion/implosion nationale.

En attendant, salima fô, que vous soyez moutons ou Abraham !

Wa Salam.

El Hajj Saïdou Nour Bokoum

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. Nadia J. Pôréko Diallo 18/11/2010

"La victoire si elle devait durer un siècle"

Elle ne peux qu'être de courte durée
L'humilité de tous les moutons en route pour l'abbatoir doit se transformer en détermination farouche, car l'herbe du Foutah est trop grasse, et que nous n'en pouvons plus de brouter dans les prairies des autres.

Nous devons faire du Foutah, un pôle d'attractivité majeur en Afrique.
Mais nous, balayés que nous sommes, depuis notre naissance par les vents mauvais de l'histoire, ne saurions être ni Abraham -l'inaccessible-,



Ni le mouton, l'humble sacrifié. L'Ange retient la main d’Abraham. Qui se résout à trancher la gorge de son propre fils. Qui retient le bras des imposteurs ? Le mouton a servi de leurre. Il a offert sa gorge, "le cœur en liesse". Nous ne sommes pas Abraham, le Père des Peuples.



Lui qui met toute sa confiance dans Le Tout Puissant, l'Eternel, le Très Haut, Le Seigneur Légitime, Le Maître du Réel, de toute création, Juste Juge, Administrateur du Monde. Nous ne sommes pas le Mouton, car nous saisissons le caractère injuste de ce qui nous est imposé. Nous sommes les fils d'Abraham : Isaac, fils de Sara, son épouse, et Ismaël, fils d’Agar, la servante. Louons l'Ange de Dieu qui nous a épargnés. Avançons, écartant de la main les obstacles. Dieu est avec nous.



Nadia J. Porêko Diallo

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×