Scolarité attardée: le Pr. Condé prend présentement Compaoré pour maître !

 

Si je m’obstine à parler des faits et gestes du Président Condé, c’est tout simplement parce qu’il est obsédant ! Au quotidien ses actes sont inquiétants et son comportement, plus que troublant.

1°) décryptons d’abord quelques discours.

Lors d’une récente rencontre avec des hommes d’affaires à Conakry le Pr. Condé, parlant d’Alhassane Barry (ancien gouverneur de la BCRG) déclare : « …Le trafic de faux billets est devenu monnaie courante.

C’est pourquoi j’ai enlevé le gouverneur de la Banque Centrale… ». Mr Barry aurait donc été victime d’un enlèvement de la part de Mr Condé. Il devrait porter plainte, non contre X, mais contre le Président qui a revendiqué publiquement son action.

 

Plus sérieuse est la toxine de Dixinn distillée par le même Pr. Condé. Morceaux choisis :  

 

« …tu sais que Dieu le Tout Puissant lui-même n’a pas créé le monde en un jour. Il a pris sept jours pour fabriquer le monde et il s’est reposé le septième jour. »

« Le changement n’a pas encore commencé. Pourquoi ? le sabotage a pris le dessus…Tous les prix ont grimpé…Avant d’entamer le coucher, le soleil brûle un peu, mais il est en train de se coucher… ».

 

Sur la « fabrication » du monde, je me permets un petit conseil à notre chef d’un Etat laïc. Le mot « fabrication » suppose qu’on fait un produit à l’aide d’une matière première déjà disponible. Dieu n’est pas un fabricant mais le Créateur ! Par ailleurs, je note une incohérence : quand il faut absolument 7 jours pour faire quelque chose et qu’on se repose le septième jour, c’est que le travail est inachevé ! Mr Condé n’a pas bien lu la Bible et le Coran. Il pourrait se convertir au christianisme, s’il le désire, et même changer son prénom « Alpha » en « Alphand », c’est son droit mais que l’aventure de Dadis lui serve de leçon. On ne mélange pas certains genres.

 

Si je comprends bien, quand le changement va-t-il commencer ? Lorsque le sabotage qui a pris le dessus aura pris le dessous ? Est-ce étonnant que les prix grimpent, eux aussi ? Veut-on désigner des « saboteurs » qui seraient passés du statut de « Cheytane 1975 » à celui de « Satan 2011 » ? Avec Condé, le soleil se lève (signe d’espoir) ou s’est-il déjà couché (symbole des ténèbres) ?

 

2°) examinons ensuite certains gestes.

 

La première sortie présidentielle de Mr Condé, qui a pourtant bien du « tô* sur la planche », a été réservée au Burkina Faso. Et alors ? diraient certains. Je pense que Mr Condé, en commençant ses déplacements par Ouagadougou, a manqué de tact. Il aurait dû se transporter d’abord à l’intérieur du pays, notamment dans le village d’origine de son « ministre des transports », même si cela aurait paru démagogique ! Ensuite, se rendre dans les pays voisins (Sierra Leone, Gambie, voire Côte d’Ivoire, etc.) et plus lointains comme la Libye (C’est douloureux de constater que pour certains panafricanistes en panne de fric tous les chemins passent par Tripoli !).

 

Remercier Compaoré, c’est peut-être bien et même diplomatiquement recommandé, mais se mettre « à son école pour faire avancer la Guinée » conduirait certainement à vassaliser notre pays. Vous imaginez-vous notre Président, élève d’un autre ? Alpha Condé ne sera probablement pas le seul élève de Compaoré. Mr Alhassane Ouatara, qui n’a certainement aucun problème pour payer des frais d’inscription, aurait encore quelques « démarches administratives » non résolues en Côte d’Ivoire. S’il réussissait à intégrer l’école de Compaoré, ce serait tout bénef pour ce dernier qui veillerait, pour les intérêts de son pays, à une bonne « coexistence atlantique » entre deux protégés.

 

Au train où vont les choses, il y a des changements à « très grande vitesse » pour moi comme cette négociation de Mr Condé avec la Chine pour la construction d’un chemin de fer Kankan-Bobo Dioulasso, via Siguiri et Bamako. L’urgence est-elle de désenclaver le Burkina Faso ou d’assurer aux Guinéens l’eau et l’électricité ? J’imagine la fierté des Burkinabé : quand on a une habitude d’émigration, on est toujours content de la réussite d’un des siens à l’extérieur ! Cependant si Mr Condé construisait (ou plutôt faisait construire) son chemin de fer à partir de Kankan avant de refaire le Conakry-Niger, je me demande ce que le Burkina Faso en tirerait comme avantage. Son haricot exporté pourrirait sans doute en Haute Guinée !

 

Pour terminer, une perle du Net. Un « Zawiyen » apparemment manipulé s’est précipité sans filet de sécurité dans les méandres du web. Il s’est vraiment foutu du Fouta-Djalon ! Qu’il lise lui-même les réactions pour voir clairement ceux qui le félicitent.

A titre personnel, je m’inquiéterais en recevant, par exemple, des félicitations d’un « singe sans frontières ». Il y a des tests qui ne trompent pas.

 

*  : boule molle à base de farine de manioc qui ne s’avale qu’avec le concours indispensable du gombo.

 

Je vous salue !

 

Ibrahima kylé Diallo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×