Sékouba konaté aux Guinéens de Côte d'Ivoire : «LE MEILLEUR EST À VENIR ...»

276x184-images-stories-articles-konate1.jpg

Le Président par intérim en visite d’amitié et de travail en Côte d’Ivoire depuis le 13 Avril a rencontré dans la matinée du 14 Avril au palais de la Culture de Treichville, ses compatriotes, résidant dans ce pays. Il a insisté pour dire que la Guinée, reste un pays débout et leur a promis, que malgré toutes les tragédies qu’il a connues depuis son indépendance en 1958, suite au « NON » historique de son Président Ahmed Sékou Touré, le meilleur est à venir pour la Guinée et les guinéens.

Le chef d’Etat de la Guinée a fait observer une minute de silence en la mémoire des victimes des événements du 28 septembre 2009 et de tous ceux qui tout au long de l’histoire de la Guinée les ont précédés sur le chemin du martyre, en disant « Non à l’injustice, à l’abus de pouvoir pour refuser le règne de l’arbitraire ». Militaire dans l’âme et instruit par les expériences des militaires qui, dans sa position n’ont pas hésité à troquer le treillis contre le costume bleu mitterand du pouvoir politique, il a tenu apaiser ses compatriotes en  réaffirmant sans équivoque qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle dont le premier tour a été fixé au 27 juin 2010 : «Je tiendrai, avec les autres acteurs de la transition, la promesse de ne pas être candidat à l’élection présidentielle à venir ». Il a donc avec cet engagement mis chacun des guinéens face à ses responsabilités : «se plier au verdict implacable des urnes». Il a n’a pas manqué de mettre en garde tous ceux qui seraient tentés de prendre en otage le peuple guinéen et ses espérances. Notamment, il a invité avec insistance tous ceux qui voudraient comploter contre le processus de paix en cours à se ressaisir : « J’appelle ceux de nos compatriotes qui voudraient entraver la marche de l’histoire de notre pays et à torpiller le processus de la transition à se ressaisir pendant qu’il en est encore temps ».
A tous ses compatriotes résidant en Côte d’Ivoire et qui attendent avec impatience de prendre part à l’élection de leur nouveau Président de la république, il a promis que « le meilleur est à venir », ce d’autant que tout le monde a pris conscience que « tout n’est pas encore perdu ». La Guinée a –t-il rappelé, est un pays débout malgré toutes les tragédies qu’il a connues depuis son indépendance, en 1958 : «Le serment que je partage avec les autres acteurs de la transition est de faire du processus de transition un moment de réconciliation vraie entre les Guinéens, une occasion d’enraciner dans notre pays une démocratie qui impose le respect de la majorité et de la minorité » a-t-il indiqué.

Le Président par intérim de Guinée-Conakry a demandé à ses compatriotes de ne point s’ingérer dans les débats ivoiro-ivoiriens et de respecter les règles de l’hospitalité et les lois du pays d’accueil : « Si vous ne pouvez rester indifférents à ce qui se dit et se passe autour de vous, il vous revient de ne jamais franchir la limite de l’ingérence dans les affaires intérieures de votre pays d’accueil ». Le général de Division, chef de l’Etat de la Guinée a exprimé sa reconnaissance et son infinie gratitude au Président Laurent Gbagbo qui a bien voulu l’inviter à « effectuer une visite dans son beau pays ». Voilà pourquoi devant ses compatriotes, il a pris l‘engagement au nom de son pays, de s’associer avec son peuple à toutes les actions destinées à  «rétablir la confiance entre tous les acteurs ivoiriens, à éloigner définitivement des bords de la lagune Ebrié la division, la haine, confrontation inutile »

Le Président par intérim de la Guinée a finalement quitté à Abidjan le 15 Avril dans la matinée.

Franck A. Zagbayou

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site