Sit-in des femmes de l’opposition devant la CENI : Réaction musclée des forces de l’ordre

ceni-75-75.jpg

Les femmes des partis politiques regroupés au sein du Collectif pour la Finalisation de la Transition et de l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) ont organisé un sit-in devant le siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI pour exiger son départ.

La manifestation s’est déroulée ce jeudi matin. Elle a regroupé plus d’un millier de militantes et sympathisantes de l’opposition toutes coiffées de foulards rouges et brandissant des pancartes et des banderoles sur lesquelles on pouvait lire, entre autres : « A bas la dictature ! », « A bas la CENI ! » ; «Nous voulons une élection et non une sélection ! » ; « Louncény Camara doit partir ! ».
Les forces de sécurité (gendarmes et policiers) massivement mobilisées ont vite fait de prendre le devant pour disperser, au moyen de matraques et de bombes lacrymogènes les manifestantes avant que le gros de la foule venant de la haute banlieue de Conakry ne soit sur les lieux. Car en ce moment elles auraient eu du mal à contenir les grappes humaines qui s’apprêtaient à déferler devant l’immeuble abritant la CENI dont la société civile elle aussi exige la recomposition.
Selon des sources dignes de foi, les forces de l’ordre ont procédé, comme à leurs habitudes, à des arrestations de manifestantes aux mains nues. A l’heure où nous mettions en ligne, un groupe de huit femmes de l’opposition accusées d’avoir pris part au sit-in étaient encerclées dans une concession privée par les gendarmes et les policiers, dans le but évident de les arrêter.

Cellule com. UFR

Source: ufrguinee.com

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives au service des guinéens

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

__BM__