TIC TAC mon petit capitaine, le masque de Idi Amin Dadis est tombé, le Grand Horloger ne se trompe jamais. Il est Unique et sans Associé.

On pleure nos victimes aujourd’hui, mais on n’oublie pas que Le crime a un nom et le criminel un visage. On pleure nos Victimes, nos Héros pour la Liberté et on n’oubliera jamais leur combat .On oubliera jamais ce qui s’est vraiment passé ce 28 Septembre dans ce stade, qui porte la même signature indélébile des mêmes criminels de Janvier 2007. Les portes flambeaux de tous les malheurs de la Guinée.

Cet homme est un lâche, il n’est pas qualifié pour diriger la Guinée comme il le reconnait lui-même sur RFI au lendemain du carnage qu’il a perpétré, orchestré et planifié minutieusement ; il est soit disant incapable de tenir sa troupe d’hommes en kakis qu’il a armé jusqu’aux dents et formé à la hâte pour servir son destin diabolique. Plus grave, il est lâche avec ses hommes à qui il donne des ordres d’exécuter des pauvres manifestants non armés, de violer des femmes sans crainte ni inquiétude, dans le seul but final d’intimider et de terroriser le brave Peuple de la Guinée afin d’assouvir sa soif de pouvoir ; et il prétend par la suite ne pas être en mesure de les contrôler pour se laver les mains. Quelle honte ! Les militaires, les vrais devraient prendre leur responsabilité et en tirer les conséquences nécessaires. Aujourd’hui on s’incline devant nos morts, on les comptes et on les pleurs; on revendique que Dadis nous rendent tous nos morts ,tous nos martyrs pour les inhumer en toute dignité. Qu’il nous rende nos Soussous, nos Kissis, nos Pheuls, nos Tomas, nos Malinkés, nos Guerzés, nos Dialonkés, nos Etrangers … que sa milice armée a froidement abattu ce 28 septembre ; qu’il nous rende tous nos morts ! Ils sont de toutes les régions de la Guinée. Ils sont musulmans, chrétiens ou animistes ; ils ont une famille quelque part qui attend leur dépouille pour entamer leur Deuil. Nous sommes unis dans notre douleur et notre souffrance face à la tyrannie et à la barbarie d’un petit capitaine perplexe et incohérent, imbu d’autorité et qui même au prix du sang des innocents guinéens est prêt à forcer son destin et s’imposer comme autorité à la tête de l’Etat. Il s’est gravement trompé d’époque. A sa prise de pouvoir je lui avais adressé un courrier parmi tant d’autre pour lui signifier toute son illégitimité. Cette mise en garde n’était qu’un conseil pour lui permettre d’être prudent et lui comme un con n’a rien vu venir et il est retombé dans son propre piège brandissant des menaces de guerre civile, tentant coûte que coûte de nous diviser pour régner. Aujourd’hui que son masque est tombé, il panique et essaye de temporiser pour gagner du temps. Mais il oublie que la Guinée a une mémoire, la communauté internationale a une mémoire et surtout fait inquiétant pour lui et sa troupe le Tribunal pénal international a une très large mémoire. Dadis et son troupeau de milices ont les armes, ils ont la force, ils nous ont asservi, nous le Peuple mais de toute évidence ils semblent oublier qu’on ne tient mouvement sociaux ni par le crime ni par l’assassinat. Aujourd’hui on pleure nos morts, on les compte et on les revendique pour les inhumer dans la dignité ; demain eux (Idi Amine Dadis et sa milice mal élevée) feront face au Peuple martyr de Guinée et au Tribunal pénal international pour crime contre l’humanité.

Toute fois que certains points soient clarifiés ici et maintenant:

Ce crime a un nom : c’est un crime contre les Guinéens, un crime contre l’Humanité.

Ses mandataires ont un visage, ils seront poursuivis, jugés et condamnés à la hauteur de leur crime vis-à-vis du Peuple guinéen.

Ce crime a un parrain qui a un visage et une adresse. Il ne peut échapper à la justice des hommes. Il sera aussi poursuivi et jugé. Tic tac mon petit Capitaine, le temps est compté.

On ne peut pas et on ne doit pas ethniciser ce crime, ce sera un affront pour nos martyrs qui sont tombés par la volonté de quelque(s) irresponsable(s).

A nos leaders de l’opposition politiques, à cette étape cruciale de choix de sociétés et de choix de vie on vous soutient plus que jamais dans votre ultime combat qui est aussi le notre. Pour la vie pour la mort.

A nos leaders toujours, on ne vous donne pas un chèque en blanc mais on exige de vous de donner l’exemple, de dialoguer et de consolider cette entente qui de toute évidence vous rassemble et nous rassemble autour de vous. On veut une union parfaite à votre niveau pour une alternative crédible à ces imbéciles qui piétinent notre dignité et notre droit fondamental à la vie. Cela permettra d’amorcer la véritable alternance démocratique à laquelle aspire le Peuple martyrisé de la Guinée.

On ne veut pas que l’opposition tergiverse ou essaye de négocier nos morts nos martyrs avec leurs tyrans. La justice le fera mieux. Il n’est plus question de cohabiter avec ce régime totalitaire d’un autre temps à nulle part pareil.

Il ne faut pas tomber dans le nouveau piège de « gouvernement d’union nationale » proposée par des criminels qui vont être traduit en Justice et répondre de leurs actes. Ils essayent de gagner du temps, mais c’est trop tard

Notre aspiration à la démocratie est irréversible.

A nos martyrs qui sont tombés sur le champ de la démocratie, on s’incline devant votre sacrifice ultime : la vie. On vous honore et vous êtes à jamais graver dans nos cœurs.

A Dadis Camara, tu as commis en un jour ce 28 Septembre le pire crime que ce pays n’a jamais connu en un seul jour même pendant les 2 premières et atroces dictatures d’un demi siècle dont tu étais pendant dix sept ans l’exécutant et aujourd’hui le dauphin déclaré et assumé. Tu n’échapperas pas à la justice Tu seras comptable de tes actes.

A nos martyrs, on doit être à la hauteur du sacrifice de leurs vies qu’ils ont offert pour nous voir vivre libres et égaux dans un Etat de droit.

A tous nos blessés, on n’est reconnaissant et je demande au Peuple de Guinée de leur être solidaire et toujours redevable. Ils se sont sacrifiés pour Nous. Bon rétablissement et Merci.

Au Peuple de Guinée tout entier je présente mes condoléances les plus attristées.

Je pleurs nos morts, je pleurs nos martyrs et j’implore le pardon du Grand Horloger, Qui lui ne se trompe jamais, Il est Unique et sans associé. Qu’il nous guide vers le droit chemin et qu’il protège notre Peuple de la barbarie de tous les assoiffés de pouvoir.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site