TNT : La Guinée devra encore attendre

Screenshot1198

La société Fusion numérique chargée d’assurer la migration vers la TNT en Guinée, a estimé qu’une somme de 80 millions de dollars devra être déboursée pour le passage effectif de l’analogique au numérique. La Guinée, comme la plupart des pays africains, n’a pas pu respecter le délai fixé par l’Union Internationale des télécoms. Cependant, le pays a commencé sa longue transition vers le numérique grâce à un accord passé entre l’État guinéen et la société d’exploitation depuis août 2014.

Seulement, les grands travaux restent à venir. Aujourd’hui, il n’y a que Conakry qui est totalement couverte par le biais d’un émetteur principal. La région de la Basse Guinée suivra d’ici fin septembre ou début octobre a fait savoir Eric Chabert, directeur général délégué de Fusion Numérique.

Mais la majorité de la population guinéenne devra encore attendre, en raison des difficultés rencontrées à cause de la fièvre Ebola et aux préparatifs de l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Il sera très difficile dans ce cas, de donner des délais précis à expliquer M. Chabert.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site