UFDG : le bras de fer au sein de l'opposition guinéenne s'internationalise

Sans titre 206

Le principal parti d'opposition guinéen a désormais recours à des médiateurs étrangers pour tenter de trouver une solution à la crise qu'il traverse depuis plusieurs mois.

La crise qui oppose le président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo, à son vice-président, Bah Oury, depuis presque un an, a débordé des frontières guinéennes avec l'entrée en scène, au titre de médiateurs, de l'ancien ministre sénégalais de l'Intérieur, Djibo Kâ, et de l'ex-président de l'Assemblée nationale malienne Ali Nouhoum Diallo.

Dans l'entourage de Bah Oury, on doute de la volonté de Cellou Dalein Diallo de trouver une issue négociée aux tensions internes, soulignant que ce dernier est à l'origine de la suspension, le 15 avril, du vice-président du parti, actuellement en exil en France.

Source: jeune afrique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×