Veut-on opposer le RIO- NUNEZ au RIO PONGO ?

Depuis la première République il avait été prévu de construire une USINE de transformation de notre bauxite en aluminium dans le Kakandé.Sous Feu le Président Lansana Conté , la bourgade de TINGUILINTA , située entre Boké et Sangaredi a été retenue .

La construction de cette usine a même commencé en 2007 et une entreprise française située dans les Yvelines a été chargée des travaux des premières fondations.

Que nous apprend les sites guinéens de cette semaine ?

Une entreprise Chinoise aurait rendu visite au Président de la République et il a été décidé de construire " une usine de transformation de cette même bauxite " à ......BOFFA.....sans autre explication.

Le Rio Nunez et le Rio Pongo , autrement dit Boké et Boffa sont des départements frères et limitrophes..Aussi je ne comprends pas cette décision du Président de la République d'autant qu'il vient de visiter ces 2 régions et qu'aucune annonce n'a été faite aux populations .

La première chose qui viendrait à l'esprit est de penser que Boffa ayant bien VOTE lors des élections présidentielles passées il faut bien lui " renvoyer l'ascenceur "..Ce dont je n'ose croire..En effet Boké, Fria et Kindia sont les 3 villes qui produisent la bauxite depuis notre accession à l'indépendance.

Ce minerai existe bien à Boffa mais n'a pas encore connu un début d'exploitation, comment se fait-il donc que l'on délocalise la construction de cette usine prévue dans le Kakandé.

Le Gouvernement a-t-il mesuré les conséquences d'une telle décision !! A-t-il prévu les réactions des populations de ces 2 régions ? Veut-on opposer le Kakandé et Boffa pour des fins électoralistes ?

Je prends donc nos compatriotes ( sincères et surtout responsables ) à témoins des risques de DIVISION , une fois de plus de nos communautés par de telles improvisations et d'amateurisme de ce Gouvernement qui au lieu d'apaiser le pays continue à piloter à vue notre pays en créant la discorde et la zizanie..

En effet la bauxite va-t-elle remplacer les boeufs de la " guerre " entre éleveurs et agriculteurs à Beyla comme facteur de division entre Bokékas et Boffakas ? Que Dieu nous en garde..mais ne dit-on pas " Mieux vaut prévenir que guérir ". Tel est le but de cet article.

Merci et Bonne journée.

Mohamed Sampil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site