Veut-on opposer le RIO- NUNEZ au RIO PONGO ?

Depuis la première République il avait été prévu de construire une USINE de transformation de notre bauxite en aluminium dans le Kakandé.Sous Feu le Président Lansana Conté , la bourgade de TINGUILINTA , située entre Boké et Sangaredi a été retenue .

La construction de cette usine a même commencé en 2007 et une entreprise française située dans les Yvelines a été chargée des travaux des premières fondations.

Que nous apprend les sites guinéens de cette semaine ?

Une entreprise Chinoise aurait rendu visite au Président de la République et il a été décidé de construire " une usine de transformation de cette même bauxite " à ......BOFFA.....sans autre explication.

Le Rio Nunez et le Rio Pongo , autrement dit Boké et Boffa sont des départements frères et limitrophes..Aussi je ne comprends pas cette décision du Président de la République d'autant qu'il vient de visiter ces 2 régions et qu'aucune annonce n'a été faite aux populations .

La première chose qui viendrait à l'esprit est de penser que Boffa ayant bien VOTE lors des élections présidentielles passées il faut bien lui " renvoyer l'ascenceur "..Ce dont je n'ose croire..En effet Boké, Fria et Kindia sont les 3 villes qui produisent la bauxite depuis notre accession à l'indépendance.

Ce minerai existe bien à Boffa mais n'a pas encore connu un début d'exploitation, comment se fait-il donc que l'on délocalise la construction de cette usine prévue dans le Kakandé.

Le Gouvernement a-t-il mesuré les conséquences d'une telle décision !! A-t-il prévu les réactions des populations de ces 2 régions ? Veut-on opposer le Kakandé et Boffa pour des fins électoralistes ?

Je prends donc nos compatriotes ( sincères et surtout responsables ) à témoins des risques de DIVISION , une fois de plus de nos communautés par de telles improvisations et d'amateurisme de ce Gouvernement qui au lieu d'apaiser le pays continue à piloter à vue notre pays en créant la discorde et la zizanie..

En effet la bauxite va-t-elle remplacer les boeufs de la " guerre " entre éleveurs et agriculteurs à Beyla comme facteur de division entre Bokékas et Boffakas ? Que Dieu nous en garde..mais ne dit-on pas " Mieux vaut prévenir que guérir ". Tel est le but de cet article.

Merci et Bonne journée.

Mohamed Sampil

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site