Vote du 27 juin 2010: des Guinéens ethnos mais pas nigauds !

Le 27 juin 2010, les Guinéens ont pris d’assaut les lieux de vote pour faire leur choix qui s’est avéré plus ‘’ethnique’’ que guidé par la raison ou la réflexion, malheureusement.  Il est inutile de revenir sur les raisons et origines politiques et historiques de ces ‘’reflexes’’ anti-patriotiques : les cadres ainsi que certains «dialecticiens » septuagénaires* sont à blâmer. 

La lecture et l’interprétation des résultats du scrutin ont au moins montré que si les Guinéens sont des ‘’ethnocentriques’’ par instinct grégaire, néanmoins, ils sont loin d’être des nigauds malgré tout.  En effet, sur le lot des 24 candidats, les électeurs ont fait leur tri sur un quartet et mis tout le reste dans un panier qui rapportera 20 x 400 = 8 milliards FG à l’Etat : belle moisson !  L’Etat va récupérer ainsi une partie de son dû illicitement subtilisé par certains.  Malheureusement, la vie est souvent injuste car MM. Abbé Sylla et Loncény Fall qui ont fait une campagne électorale respectable et sont de vrais gentlemen auraient dû être dans le quintet gagnant en substituant un ex-PM, agent de la Libye et « Homme du Concert »** qui mérite plutôt –à notre avis, bien sûr- d’occuper leurs places au bas de la liste. Hélas pour ces deux messieurs !

Cela dit, il y a un certain nombre de remarques que nous pouvons faire  à partir de cette campagne électorale –sans revenir sur les aspects communautaires :

·      Les électeurs n’ont pas éparpillé leur vote sur plusieurs personnes mais plutôt se sont concentrés sur un seul ‘’représentant’’ : cela démontre, quand-même, une certaine maturité car il était facile de se disperser avec toutes ces tentatives de corruption. Or la pléthore de politiciens ont été incapables d’avoir cette sagesse pour ce scrutin historique et spécial vu ses conditions.

      le second tour va forcer et démontrer la capacité des deux leaders à former des alliances inclusives et par la même occasion ‘’désethiniser’’ tant soit peu le débat, pour une fois (du moins, espérons le !).

·      Tous ceux qui étaient réellement associés à Lansana Conté ont été rejetés par les électeurs ; contrairement à ceux (Cellou et Sidya) qu’on a tenté de lui associer par dénigrement et stratégie politicienne : les Guinéens ont fait preuve de discernement et n’ont pas été dupes en ciblant les vrais coupables du ‘’Contéisme’’. De quel côté se trouve les sots ?

·      Les Guinéens ont dégonflé, comme des ballons de baudruche, l’ego démesuré de nombreux candidats ; particulièrement ceux qui se sont mis ‘’au beurre’’ pendant que d’autres affrontaient notre Dadis national et qui surgissent en temps de paix  de façon pédante et donneur de leçons.  Le peuple semble avoir récompensé ceux qui ont payé un certain tribut pour leurs convictions politiques (Alpha Condé- Conté et Cellou et Sidya-Dadis). Un pays où tout le monde se croit présidentiable même les ‘’commerçants ‘’ ; ça alors ! 

·      De façon plus triviale : ce sont les candidats avec le plus de petits posters envahissants, ubiquitaires et barbant avec des couleurs vivent qui ont récolté le moins de suffrage comme si, plus les électeurs les voyaient sur ces petits bouts de papier, plus ils les énervaient. Et la note est plutôt salée : Plus de 400 millions FG (caution plus dépenses de campagne) pour des fractions de 1% !

·      Les candidats recalés par la Cour Suprême devraient être reconnaissants à son président qui leur à épargné au moins 400 millions FG de perte.

·      Et finalement, le Général d’Armée Sékouba Konaté qui n’est ni un intellectuel ni un dialecticien est en passe d’être le premier Chef d’Etat guinéen honorable qui a respecté sa parole et surtout n’a fait aucun mal à un Guinéen (jusqu’à preuve du contraire) en privilégiant l’intérêt supérieur de la Nation. Il est entrain de démontrer qu’un chef nait digne et béni et ne le devient pas : en tous cas, en terme de dignité, il est le premier que la Guinée ait connu depuis l’indépendance.   

PouPour finir, les Guinéens n’ont pas jeté le bébé avec l’eau du bain comme certains politiciens en manque d’arguments pertinents. Ils se sont montrés plus futés que les hommes politiques et beaucoup d’entre nous les « dialecticiens » ainsi que les ‘’se voulant’’ analystes politiques.  En effet, beaucoup de compatriotes sont restés trop longtemps coupés de la Guinée et de ses réalités sociales ainsi que de son ‘’inconscient collectif’’ pour comprendre et prédire la politique intérieure.  Ils font des lectures de la politique guinéenne intra-muros basées sur des perceptions influencées par leur environnement à l’étranger.  C’est un langage qui gène certains qui ne veulent pas admettre que pour comprendre les Guinéens en Guinée, il faut avoir vécu les réalités locales et y avoir subit les contingences quotidiennes : et cela ne peut être expliqué aisément de façon intelligible, il faut le vivre pour comprendre !  Pour résumer ma pensée : combien de ‘’politologues’’ hors de Guinée ont compris au début le phénomène Cellou Dalein alors que sur le terrain il y avait déjà d’autres leaders issus de la même communauté ?  Tout le monde à l’étranger l’a sous-estimé –moi compris- lorsqu’il est entré en politique parce qu’il ne correspondait pas à nos références et autres idées préconçues que nous nous faisons d’un homme politique.  Ce sont nos compatriotes de Guinée qui nous ont ouvert les yeux à son sujet et permis de voir ce qui n’était pas évident. Admettons le de bonne foi !

Le second tour arrive et celui qui gagnera sera le leader qui aura été le plus convaincant et saura parler aux Guinéens ; tandis que les consignes de vote seront sans effet : la plupart des  électeurs se sont affranchis de la tutelle des leaders politiques qu’ils exploitent financièrement et vote librement dans le secret de l’isoloir pour celui qu’ils veulent sur leurs bases subjectives (souvent influencés par son origine ‘’ethnique’’).  Les vingt candidats plus pauvres de 400 millions FG, en savent quelque chose : Qui est fou ?

 

* : ceux qui suivaient les émissions ‘’Face au Public’’ comprendront.

 ** : Son affiche dit en fait « l’homme du concret » qui pour nous, sont des mirages.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site