Waymark‏ !

imagescabsx12v.jpg

Partageons cette information sur des recherches que mon confrère Telly Diallo a eu à faire pour prouver encore une fois combien l'operateur Sud-Africain Waymark qui est chargé  defaire les élections législatives en Guinée n'est pas fiable et crédible.

1. Le 1er lien est concernant les fraudes électorales en 2005 en Tanzanie que leur CENI (Zanzibar Electoral Commission ZEC) qui était chargé de réviser leur fichier électoral, Waymark a illégalement eu ce contrat (signé en catimini) qui par la suite à favoriser des fraudes et aussi des violences électorales lire le lien :
http://www.zanzibarhistory.org/2005_news.htm,

il Ya beaucoup d'articles sur ce lien alors il faudra voir cet article intitule Zanzibar Finally Contracts Firm to Print Ballott Papers, cet article a été publié par The East African Standard (Nairobi) October 16, 2005 Ernest Mpinganjira Nairobi.

2. Le lien du site des Nations Unies qui prouve que Waymark est radié de Global Impact qui est mis en place par les Nations Unies pour une politique de divulgation et aussi de transparence, de bonne gouvernance de lutte contre la corruption, les droits de l'homme, les normes du travail etc. il faut retenir qu'il y a des critères et des normes que toutes ces compagnies doivent respecter pour être éligibles, ces critères y'en a 10 et ceux dont j'ai cité en dessus en fait partie, Waymark s'est enregistré le 17 Septembre 2004, et ils ont été expulsés la même date en 2008, voici le lien http://www.unglobalcompact.org/participants/expelled/10082-Waymark-Infotech-Pty-Ltd la raison de leur expulsion Echec de prouver du progrès et de communication (fiabilité).

3. Waymark est accusé de corruption en Afrique du Sud en se faisant octroyer un contrat de services informatiques du Bureau d'Enregistrement des Sociétés et de la Propriété Intellectuelle d'Afrique du Sud, bien lire cet article sur ce lien qui accuse Waymark de corruption de 11 Millions de Rand la monnaie Sud-Africaine http://www.iol.co.za/business/cipro-s-it-provider-accused-of-tender-tricks-1.1026882#.UM6Z4IVy_wu

4. la Compagnie Suisse qui a signé un contrat avec le gouvernement Guinéen pour les octroyer des cartes d'identités en polycarbonates à travers bien sur Waymark Info Tech; Brand New Technology qui sont tous les deux bases en Afrique du Sud et Sabari Technology, une fois sur le site vous verrez les spécialités de cette compagnie http://www.trueb.ch/fr/home et une fois sur le site leur cellule médiatique était fière d'informer que "Guinea to deploy new polycarbonate Identity Card from Trüb" sur ce même document vous verrez ceci, voici le lien http://www.trueb.ch/en/media-information/guinea-to-deploy-new-polycarbonate-identity-card-from-trueb "Trüb works on this project with the South African systems integrator Waymark Infotech based in Pretoria (www.waymark.co.za) who is implementing the ID card solution in Guinea and with Sabari Technologies. Brand New Technologies, also based in South Africa (www.bntech.co.za) facilitated in the procurement of the ID cards."

Traduction;

Enfin juste une partie car au début de ce document vous verrez que Trub annonce avec fierté qu'ils ont signé avec le gouvernement Guinéen, de leur fournir des cartes d'identités en polycarbonates que chaque citoyen Guinéen recevra qui éventuellement se serviront de ces polycarbonates cartes pour voter et qui leur serviront aussi de cartes d'identités, je continue la traduction de ce paragraphe entre guillemet qui dit que " Trub a travaillé sur ce projet avec la compagnie Sud-Africaine Waymark basée à Pretoria qui va implémenter ces cartes bien sûr avec Sabari Technology avec l'aide de Brand New Technology qui facilitera la procuration des cartes.

5. Africa Confidentiel un magazine base à Londres avec plus de 50 ans d'expériences sur un de leur articles, ont dit que c'est Mohamed Condé le fils du Président Alpha Condé qui a introduit la société à son père en Guinée.

6. En 2008 les élections municipales au Benin, au Cameroun et en République Démocratique du Congo, ce paragraphe je l’ai pris dans un article qui a été publié dans des sites Guinéens et aussi Africains.

"Au Bénin en avril 2008, Waymark avait été pris pour l'enregistrement de 4 millions de Béninois devant élire 1.435 conseillers communaux et municipaux, ainsi que des conseillers de village et de quartier dans les 77 communes du Bénin. Des contestations violentes s’en suivirent suite aux constats de non fiabilité du système Waymark ayant entrainé des fraudes. La façon dont le marché a été donné par la commission électorale béninoise à Waymark avait été également dénoncée par tous les acteurs de la société civile et les partis politiques. Waymark a soumissionné récemment en 2012 au Cameroun. Mais elle a été immédiatement dénoncée par certains camerounais comme étant un écran d'un certain Georges Sao Tetsop patron de l'entreprise qui a informatisé le précédent fichier électoral camerounais comportant de multiples doublons sans compter le retard enregistré dans la production des listes électorales qui pénalisa le scrutin. Apres examen minutieux des dossiers de soumission, c'est finalement, une firme allemande qui s'adjugera du contrat aux dépens des postulants canadien, français, camerounais et de Waymark qui tirait la queue. Au Congo (Kinshassa), la réaction des politiciens de l'opposition a été plus énergique. Selon Benjamin Stanis Kalombo & Didier Nkingu de l’Association pour la Promotion de la Démocratie et du Développement de la République Démocratique du Congo (l'APRODEC asbl) qui est une association congolaise de droit belge dont l’objet est de « défendre les intérêts et les droits de la République Démocratique du Congo, des citoyens et des personnes d’origine congolaise », la commission électorale congolaise fut contrainte de se justifier sur les raisons qui ont poussé son président et son vice-président à conclure en octobre 2011 - soit quelques semaines avant les élections prévues le 28 novembre 2011 - un contrat, avec Waymark Infotech, de fourniture de deux serveurs centraux, 2.000 nouveaux kits biométriques d’enrôlement des électeurs pour un montant de 15 millions de dollars USD. La Commission avait déjà en sa possession 18.250 kits biométriques fournis par la société française ZETES S.A. d’une valeur de 82.4 millions de dollars USD."

7. Il faut retenir aussi qu'il y a eu beaucoup d'articles concernant la non fiabilité de Waymark et celui qui a de plus attiré mon attention ou en tout cas qui ressemble à mes recherches est celui-ci:

http://www.guineenews.org/articles/detail_article.asp?num=20128281110 Je voudrais aussi attirer votre attention sur le site même de Waymark si vous allez sur le site vous n'allez rien trouver et encore mieux si vous cliquez sur contact vous n'aurez rien du tout.

Thierno Diallo (transmis pour diffusion par Ibrahima Diallo-‘’Ollaid’’)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×