Appel commun au calme des candidats avant le 2e tour de la présidentielle

Les deux candidats en lice pour le second tour de l’élection présidentielle en Guinée ont échangé ce vendredi 5 novembre au soir une accolade à Conakry sous l’égide du Groupe de contact international. Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo ont signé une déclaration conjointe dans laquelle ils s’engagent à « œuvrer pour un scrutin apaisé ». Ils lancent un appel aux Guinéens à préserver le calme et la sérénité.

On a sans doute déjà vu des accolades plus chaleureuses, mais celle que se sont donnée Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo possède une forte portée symbolique. A quelques heures d’un scrutin qui s’annonce tendu et alors que la méfiance entre les deux candidats atteint son paroxysme, le geste des leaders et la signature d’une déclaration conjointe contribuent à détendre quelque peu l’atmosphère.

Pourtant, il aura fallu plusieurs heures de débats à huis clos dans un grand hôtel de Conakry sous l’égide du Groupe international de contact pour accoucher d’une déclaration de bonnes intentions. Les deux hommes s’engagent à « œuvrer pour un scrutin apaisé », ils lancent un appel aux citoyens pour la préservation de la paix et compatissent avec les victimes des incidents enregistrés ces dernières semaines.

Au-delà des mots, pourtant, les problèmes restent entiers. Cellou Dalein Diallo, dont les militants ont fui la région de Siguiri suite aux violences de la fin octobre, réclame la sécurité sur l’ensemble du territoire. Il accuse son adversaire de provocation avec l’envoi d’un fort contingent de délégués dans les bureaux de vote du Fouta. Alpha Condé, pour sa part, récuse les accusations de provocation et soupçonne son adversaire de prendre tous les prétextes pour se poser en victime. Bref, la Guinée attend de ses leaders qu’ils passent des déclarations de bonnes intentions aux gestes concrets d’apaisement.

La déclaration commune lue et signée par Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo

« Nous, Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé, candidats en lice pour le second tour de l'élection présidentielle du dimanche 7 novembre 2010, réitérons notre engagement à oeuvrer pour un scrutin apaisé, libre et démocratique sur l'ensemble du territoire national, en conformité avec notre protocole d'entente de Ougadougou du 3 septembre 2010.

Nous lançons un appel pressant à tous les citoyens et citoyennes de notre pays pour qu'ils accomplissent leur devoir citoyen dans la paix, le calme, et la sérénité et qu'ils fassent de la journée du 7 novembre ainsi que de la période post-électorale, un moment historique de confraternité retrouvée.

Nous déplorons tous les incidents qui ont menacé d'affecter les bases de notre cohésion sociale ainsi que leurs conséquences humaines, matérielles et morales ».

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×