Après avoir renoncé au boycott, l’opposition appelle à la sécurisation du scrutin

Sans titre 86

En lieu et place du boycott du scrutin présidentiel du 11 octobre, l’opposition républicaine va exiger que les choses se fassent dans la transparence, en mettant les bouchées doubles dans la sécurisation des votes. Cette sécurisation des votes se fera le long de toute la chaîne, du dépôt du bulletin dans l’urne, au dépouillement.

Les opposants n’entendent nullement se faire conter le déroulement des opérations, à chacune des étapes. C’est sur cette ligne de défense que Cellou Dalein Diallo et ses pairs entendent désormais évoluer, dans la perspective du scrutin du 11 octobre.

Tous vont se concentrer dorénavant sur la campagne électorale, après avoir décidé de prendre part au vote. C’est dans cette optique que Cellou Dalein Diallo a quitté Conakry ce samedi pour l’intérieur du pays.

Sa première étape sera la préfecture de Faranah située à près de 400 kilomètres de la capitale. Le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) visitera la Guinée forestière puis la Haute Guinée. D’autres étapes suivront du côté de la Moyenne Guinée, a-t-on appris auprès du parti.

Dans un discours musclé tenu vendredi, dans la localité de Dubréka, située à une cinquantaine de Conakry, Cellou Dalein Diallo a invité ses militants à sécuriser leurs votes. Et de dire « Non, en cas de holdup électoral.»

A noter que la Ceni, chargée d’organiser l’élection tente de rassurer sur sa détermination à garantir un vote transparent.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site