Blaise Compaoré calme la tempête des forces vives guinéennes

blaisemediationguinee.jpg

Suite à leur mécontentement ouvert du vendredi 20 novembre 2009, les Forces vives de Guinée ont été reçues par le Facilitateur, Blaise Compaoré, le lendemain dans l’après-midi. Après une séance d’explication de texte, elles ont, à l’occasion, renouvelé leur confiance au médiateur.

Celui-ci a prié ses hôtes de produire un document qui résumerait, point par point, les griefs qu’ils ont contre la synthèse de propositions qu’il leur avait faites. Il leur a également fait savoir que ce ne sont que des propositions pour alimenter les négociations. 
Reçues dans l’après-midi du samedi 21 novembre 2009, les Forces vives de Guinée ont été priées par le facilitateur Blaise Compaoré de mentionner par écrit, les griefs faits au document de synthèse qu’il leur avait soumis. La veille ceux-ci avaient rejeté en bloc les suggestions du Facilitateur occasionnant ainsi ce qui ressemblait au premier clash de la médiation du président burkinabè dans la crise guinéenne. Certains leaders menaçaient même de quitter Ouagadougou dès le lendemain.

«Nous rejetons le contenu du document et non le facilitateur lui-même» avait tout de même tenu à préciser l’ancien premier ministre Sydia Touré, une des piliers des Forces vives. La rencontre du samedi a confirmé ce point de vue. Blaise Compaoré a expliqué que les négociations restaient toujours ouvertes. Les Forces vives de Guinée ont alors renouvelé leur confiance au Facilitateur qui leur a demandé de rester à Ouagadougou, deux jours encore.

Dans l’après-midi à l’Hotel Silmandé de Ouagadougou, leur quartier général, les leaders des Forces vives ont travaillé sur le document qu’ils doivent remettre au facilitateur. D’ores et déjà, elles jugent «non négociable» le départ du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) du capitaine Moussa Dadis Camara, et le fait que ni lui, ni aucun membre de la junte et du gouvernement actuel ne puissent être candidats à la prochaine présidentielle. Selon certaines sources, la remise de ce document devrait se faire dans les prochaines heures. La délégation de la junte qui juge le contenu du document globalement satisfaisant a décidé de faire le bilan de son entrevue avec le Facilitateur à son grand sachem, Dadis Camara, avant de revenir à Ouagadougou, en principe le mardi 24 noembre, pour la suite des négociations.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×