Cadre de concertation: le mouvement social, les institutions républicaines et les religieux annoncent leur retrait

images-24.jpg

Le mouvement social, les institutions républicaines et les religieux ont décidé ce mercredi 12 mars de se retirer du cadre de concertation de dialogue sur le processus électoral. Les violents affrontements qui ont émaillé la marche de l’opposition le 27 février dernier, avaient on le sait, favorisé la mise en place de ce cadre de concertation et de dialogue, sur instruction du Président de la République. Regroupant à la fois les acteurs politiques, la société civile, les religieux et les institutions républicaines, l’opposition l’avait jugé inapproprié pour un dialogue franc et sincère entre mouvance et opposition, pouvant aboutir à des solutions de sortie de crise.

C'est ainsi qu'à l’issue de la tenue de la première rencontre, sous la présidence du premier ministre Mohamed Saïd Fofana, l’opposition par la voix de son porte-parole Aboubacar Sylla, avait fait savoir qu’elle conditionnait la poursuite de sa participation au dialogue, au gel des activités de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), mais aussi et surtout, la création d’un cadre de dialogue inclusif avec le parti au pouvoir, le RPG-Arc-en-ciel et le gouvernement en vue de discuter de leurs deux points de revendications. Ce retrait serait donc, une façon de laisser les acteurs politiques dialoguer entre eux.

Synthèse: BAYO Abidine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site