Communiqué de la CEDEAO suite aux massacres du 28 Septembre 2009

 

L'organisation de la communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'ouest(CEDEAO) demande à la commission des droits de l'homme de l'ONU, d'enquêter sur les massacres du 28 septembre 2009, où près de 187 personnes ont péri, victimes des troupes du CNDD.

Est-ce à voir là, les premiers pas, vers l'inculpation de la junte et de ses collaborateurs civils devant le tribunal pénal international de la Hayes aux Pays-bas, juriction dont le but est de contribuer à mettre fin à l'impunité des auteurs de crimes les plus graves, qui touchent la communauté internatinale.

Communiqué de presse- la CEDEAO condamne les actes de répression en Guinée.

La commission de la CEDEAO a appris avce consternation que la manifestation pacifique organisée à Conakry par le forum des forces vives de la nation, a été réprimée avec violence. Elle condamne fermement ces actes de violence.
La CEDEAO déplore les nombreuses victimes et blessés civils qui en ont résulté et demande la libération immédiate de tous ceux qui ont été arrêtés. LA CEDEAO présente ses condéléances aux familles des victimes.
La CEDEA appelle la mise sur pied d'une commission d'enquête internationale en collaboration avec l'union africaine et la commission des nations unies pour les droits de l'homme, pour situer les responsabilités et prendre les mesuress idoines.
Cet évènement tragique est d'autant plus regretté qu'il survient au moment où la communauté internationale s'implique activement pour une sortie de crise apaisée.
Le groupe international de contact sur la Guinée(GICG) qui vient de se réunir à New-York a exprimé sa préoccupation face au retard du processus électoral et à la détérioration constante de la situation politique, sécuritaire et des droits de l'homme en Guinée. Le GICG a lancé un appel au Président du CNDD pour qu'il réaffirme ses engagements dans un document officiel.
La militarisation de l'Etata de Guinée est une raison de plus qui justifie l'appel de la CEDEAO au Président Moussa Dadis Camara pour qu'il réaffirme son engagement (ne pas se présenter aux prochaines élections présidentielles).

La CEDEAO réitère son engagement à oeuvrer dans le cadre du Groupe International de Contact sur la Guinée, en vue d'une solution durable et pacifique

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site