Conakry paralysée par une grève générale

Index 263

Les activités socio-économiques tournent au ralenti dans la capitale guinéenne à cause de la grève générale illimitée déclenchée ce lundi par le mouvement syndical, après l’échec des pourparlers avec le gouvernement au sujet de la baisse du prix du carburant à la pompe.

Dans un communiqué publié la veille, le mouvement syndical a invité les travailleurs du secteur public et privé à observer, faute de consensus avec le pouvoir, une grève générale illimitée, à compter de dimanche à minuit.

Les tentatives du haut représentant du chef de l’Etat, Sidya Touré, de ramener les syndicats à de meilleurs sentiments, dans la journée du dimanche au cours d’une concertation de la dernière chance, n’ont abouti à rien.

Ce lundi, les transports, les banques et les écoles ont observé le mot d’ordre de grève. Même si le gouverneur de la Banque centrale, Lounseny Nabé, a effectué une descente musclée avec des gendarmes dans les succursales de certaines banques pour les ouvrir de force, malgré l’absence des employés.

Dans une déclaration sur les antennes d’une radio locale, le porte-parole du mouvement syndical, Mamadou Mansaré, s’est réjoui du suivi de la grève par les travailleurs.

Source: APA

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site