Courtes réflexions sur des sujets d'actualité

Revue dactualite lundi 22 aout 24h l nbmckb

Toumba

Aboubacar Sidiki Diakité, alias Toumba est apparu sur des sites guinéens (photo + déclaration), preuve que ce qu'on appelle improprement « mandat d'arrêt international » n'a pas été délivré contre lui. Quel est le journaliste qui va poser la question à Alpha Condé de cette incongruité ?

Cheick Sako a botté en touche en disant qu'on ne sait pas où il est (mais personne ne cherche) et qu'on peut le juger sans sa présence, manière indirecte de dire qu'il n'est pas utile qu'il vienne raconter les raisons l'ayant conduit à tirer sur Dadis ?

 

Nouhou Thiam

Des mouvements guinéens soutiennent Nouhou Thiam. Au lieu de se plaindre verbalement à la Cedeao des violations de la loi répétées et continues, perpétrées par ce régime, il faut se plaindre juridiquement.

 

Prisons guinéennes

Le capitaine Mamadi Sidibé, Directeur national du bureau Droit international humanitaire et des Droits de l'homme du Ministère de la sécurité, se plaint des conditions de vie inhumaines subies par les prisonniers en Guinée. J'affirme que ce capitaine est à côté de la plaque, car en Guinée, non seulement il existe un Ministère des Droits de l'Homme (même si son intitulé a évolué) mais également une Institution spécialisée (INIDH). En plus, on a un président démocrate à la tête du pays, ce qui signifie que ce que raconte ce capitaine est forcément impossible. Il faut le licencier, soit pour diffamation parce qu'il raconte n'importe quoi, soit pour abstention délictueuse (expression à la mode en Guinée pour enfermer n'importe qui), parce qu'il est justement en charge des prisons... et qu'il ne fait rien. Et toc !!! En plus, depuis quand des militaires se préoccupent-ils des droits de l'homme en Guinée ?

 

Alpha Condé parle de lui

Alpha Condé, qui participe au XXVIIème sommet de l'Union Africaine veut mettre fin à la politique de mendicité de l'Institution. Pour lui, l'UA ne peut prétendre être « indépendante » et en même temps continuer à tendre la main aux autres, pour son fonctionnement. Un fameux culot cet Alpha Condé, qui n'a vécu que d'aumône, et qui aujourd'hui, recevant 100 000€ par jour, s'imagine peut-être que cela tombe du ciel…

 

Un Ministre qui se réjouit des déficits

Le Ministre du budget Mohamed Lamine Doumbouya, nous annonce qu'en Mai 2016, la mobilisation des ressources a connu une amélioration – par rapport aux prévisions - avec 967,87 milliards de GNF et des dépenses relativement basses – toujours par rapport aux prévisions - avec 1 014,60 milliards de GNF, et il s'en réjouit. On se demande bien pourquoi, parce que moi je ne vois qu'un déficit de plus de 35 milliards de GNF (dépenses supérieures aux recettes), qu'il faudra bien financer.

Comme quoi avec des mots, il est facile de nous enfumer… d'autant qu'il précise ensuite que les « conditions de financement, quant à elles, ont été en revanche caractérisés par un resserrement plus prononcé que prévu des liquidités au niveau des banques commerciales et les perspectives laissent entrevoir un renforcement de cette tendance ».

Traduction de cette langue de bois destinée à impressionner les populations : l'État n'a pas de devises, cela limitera donc les activités des milieux d'affaires, car il sera difficile de financer des prêts aux acteurs économiques. Et cette situation risque de durer, donc de rendre les conditions de vie des Guinéens de plus en plus difficiles.

Un vrai clown ce Doumbouya !!!

 

La croissance et la pluie ce n'est pas pareil

Pour se blanchir des accusations de l'UFDG, le RPG a organisé le 15 Juillet dernier une émission synchronisée avec une dizaine de radios publiques et privées pour évoquer les acquis du premier mandat d'Alpha Condé. Il tentait de se justifier sur le manque de croissance et les difficultés dont la Guinée est actuellement confrontée. Mais le RPG sait-il que la croissance ce n'est pas comme la pluie, ça ne tombe pas du ciel ?

 

4 universités par an, où sont-elles ?

Concernant le budget du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Aboubacar Sylla déclare « chaque année, environ 300 milliards de GNF sont consacrés au financement des bourses dans les universités guinéennes, ce qui représente à peu près 40 millions de $ ». Ceci aurait permis, la construction chaque année d'au moins 4 universités de la taille de l'Université Gamal.

 

Rêver, c'est permis

Un internaute souhaite que CDD fasse des excuses à Mohamed Alpha Condé qui, d'une part, ne serait pour rien dans la venue de la société brésilienne Asperbras en Guinée (dixit Papa Koly Kourouma), et, d'autre part, reste discret parce qu'il n'a rien à voir avec les affaires de son père. Je demande à ce Guinéen frustré de ne pas écrire lorsqu'on ne connaît pas ses dossiers. En premier lieu le dossier Asperbras peut se résumer ainsi : la Guinée a dépensé 300 millions de $ pour acheter une centrale thermique (dont le prix réel n'atteignait même pas 60 millions). Cette dernière ne fonctionne pas (problème de compatibilité !!!). Or lorsqu'on achète un produit et qu'il ne fonctionne pas, on en demande le remboursement. Où est cette demande de remboursement faite par le gouvernement guinéen ?

D'autre part pour qui connaît Mohamed Alpha Condé avant et après l'installation du père à la tête du pays, et malgré une storytelling complètement farfelue, le constat fait précédemment sur sa moralité est simplement navrant.

 

Simfer et Simandou

Le 20 Juillet dernier à Conakry, a été signée la cession par Rio Tinto de 7,5% d’actions de Simfer à l’État guinéen, représenté par la Soguipami. Cette cession porte désormais les actions gratuites de l’État dans le capital de Simfer à 15%, la moitié avait été libérée par Rio Tinto et ses partenaires dès la signature du contrat en Novembre 2002.

Comme l'a suggéré Mahmoud Thiam, ancien Ministre des mines, l'État ne devrait pas se contenter de ces 15%, mais devrait s'atteler à récupérer la totalité du projet.

 

Un Barry nommé deux fois

Un certain Mohamed Hady Barry, membre du BPN du RPG, a demandé aux jeunes des quartiers Bambetto - avec qui dit-il, il s'est battu pendant plusieurs années -, de ne pas sortir pour créer des troubles dans la rue. Pour lui, la violence ne sert à rien, et Alpha Condé est en train de se battre pour créer des emplois et des écoles pour permettre aux jeunes de se former.

On se demande pourquoi ces jeunes devraient sortir quand il n'est pas au gouvernement et rester tranquilles dans le cas contraire. De même, il est curieux d'associer la violence à une manifestation, à moins qu'il ne sache de quoi il parle…

Enfin, les emplois n'existent que dans ses rêves, et lorsque ce sont des emplois publics, ceux de Bambetto ne sont pas les bienvenus.

Il ne sait pas ce qu’il veut ou ce qu’il dit ce Barry, une vraie girouette. C’est sans doute pour cela qu’il a été nommé deux fois par décret en 3 mois d'existence (le 30 Mars 2016 et le 7 Juillet 2016), au Secrétariat Général du Ministère des Affaires étrangères. Ainsi il pourra continuer à souffler dans le sens du vent…

 

Un nouveau parasite pour la mouvance

Un certain Souleymane Traoré est devenu Directeur d'un gouffre financier dont on ne perçoit pas l'utilité et appelé Fonds d'Entretien Routier. Comme il n'a rien à faire, il est devenu parallèlement négociateur pour la mouvance du dialogue politique, c'est-à-dire un job où il n'aura rien à faire non plus. Il est donc particulièrement compétent dans le brassage de vent. Il l'a d'ailleurs clairement exprimé récemment, puisqu'au cours d'un entretien il a déclaré que toutes les sollicitations de l'opposition avaient été satisfaites (sans le prouver évidemment). Sa mauvaise foi est d'autant plus grande, qu'un autre membre du RPG (Saliou Bella Diallo) a reconnu que sur 3 points, il n'y avait pas eu d'application concrète.

Que ce Souleymane Traoré, fervent partisan de la mise en place de péages en Guinée – et qui se prétend juriste - retourne à ses dos d'âne ou nids de poules… peut-être arrivera t-il au moins à faire payer ces derniers !!!

 

La Guinée et les JO

La Guinée participera aux JO de Rio de Janeiro (Brésil) en Août 2016, ce qui permettra « de favoriser le brassage culturel entre les peuples et un outil au service de la paix et du développement », comme le rappelle le ministre Siaka Barry.

Une manière subtile de dire qu'aucun de nos athlètes n'a réalisé les minima pour se qualifier, mais qu'au nom du principe universel des JO, notre pays a été autorisé à inscrire 5 athlètes (3 filles et 2 garçons) pour y marquer notre présence dans des disciplines comme l'athlétisme, le judo et la natation. Le règlement de la Fédération internationale d'athlétisme par exemple précise en effet que : « les fédérations qui n'ont pas un homme et une femme ou une équipe de relais qualifiés recevront une invitation pour chaque sexe dans une épreuve ».

 

 

Gandhi, citoyen guinéen

« Dans tout État libre, chaque citoyen est une sentinelle de la liberté qui doit crier, au moindre bruit, à la moindre apparence du danger qui la menace ». (Robespierre, Discours sur la liberté de la presse, Mai 1791)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×