(COVID-19) La Guinée ferme ses frontières terrestres, aériennes et maritimes

Unnamed 7La Guinée a décidé jeudi de fermer ses frontières terrestres, aériennes et maritimes à compter du 21 mars pour contenir la propagation du coronavirus en Guinée. La Guinée est au stade 1 de la maladie COVID-19 avec deux cas testés positifs et isolés au centre de traitement et de prise en charge de Nongo (Conakry) et de nombreux contacts en observation clinique.

"Les vols commerciaux des pays touchés par la pandémie de COVID-19 au seuil de plus de 30 cas sont suspendus pour 30 jours à compter du 21 mars, exception faite pour les vols cargo et les vols humanitaires", a annoncé le gouvernement guinéen.

De même, les ambassades et consulats de la Guinée à travers le monde doivent suspendre la délivrance des visas pour les voyageurs en provenance de ces pays.

Selon l'acte officiel du gouvernement, "les mouvements des personnes vers ou en provenances des pays touchés sont suspendus, y compris les missions officielles".

Par ailleurs, la diaspora guinéenne a été invitée à s'abstenir de tout déplacement vers la Guinée pendant cette période.

En ce qui concerne les transports aériens et maritimes, le gouvernement a décidé, en commun accord avec les partenaires étrangers, de réactiver les dispositions de contrôles sanitaires de tous les points d'entrée à haut risque frontaliers avec les pays touchés.

Les populations ont été exhortées à éviter tout contact social (poignées de mains, accolades, etc.) en cette période d'épidémie.

Le gouvernement guinéen a rassuré que ces mesures seraient revues et adaptées selon l'évolution épidémiologique du pays.

Source:Xinhua

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site