L'Opposition fait le bilan et entend poursuivre les manifestations jusqu'à la satisfaction de ses revendications (Déclaration Conjointe)

Imagescavuc37f

L'Opposition Républicaine déplore que le bilan provisoire des victimes de la manifestation pacifique des lundi 13 et mardi 14 avril 2015 continue de s'alourdir. En dépit des dénégations du Gouvernement, le nombre de blessés et de morts s'accroit au fil des heures. Le bilan provisoire s'établit à trois morts, une cinquantaine de blessés dont au moins douze par balles et près de cent interpellations.

L'Opposition regrette en particulier que la liste de victimes décédées s'allonge et comprend désormais les trois citoyens suivants :

  • Souleymane BAH, restaurateur, 30 ans ;
  • Oumar Bella BARRY, cordonnier, 25 ans ; 
  • Une fillette non encore identifiée.

Ce bilan particulièrement lourd s'explique par la violence de la répression de cette manifestation par les forces de police et de gendarmerie qui exécutent des opérations de maintien d'ordre avec des armes de guerre, assurées de bénéficier d'une impunité absolue de la part des autorités publiques.

Conformément à son engagement de s'inscrire désormais dans un cycle ininterrompu de manifestations pacifiques jusqu'à la satisfaction totale de ses revendications, l'Opposition appelle ses militants et sympathisants à participer, le lundi 20 avril prochain, à une nouvelle marche pacifique. Dans l'entre-temps, elle invite les populations de Conakry à reprendre leurs activités normales à compter de ce mercredi 15 avril 2015.

L'Opposition appelle également tous les citoyens épris de liberté et de démocratie à s'associer à cette marche pacifique qui se déroulera selon des itinéraires qui seront définis par les responsables des structures à la base des partis politiques membres de l'Opposition Républicaine.

L'Opposition met par ailleurs les membres de forces de l'ordre en garde contre tout acte de violence à l'endroit de manifestants qui ne font qu'exercer des droits et jouir de libertés consacrés par la Constitution. Elle leur rappelle les dispositions de l'article 6 de la Constitution qui prévoit que « nul n'est tenu d'exécuter un ordre manifestement illégal ».

L'Opposition informe que les appels actuels au dialogue du Gouvernement sont plus destinés à tromper l'opinion nationale et internationale qu'à exprimer une réelle volonté d'ouverture. En tout état de cause l'Opposition, qui s'est souvent heurtée au refus de dialogue du pouvoir ainsi qu'à ses manœuvres dilatoires pour éviter d'en appliquer les conclusions, ne participera à une autre concertation avec lui qu'à la condition que la CENI gèle ses activités et annule le chronogramme inversant l'ordre des élections communales et présidentielles.

L'Opposition remercie les populations de Conakry pour leur engagement et leur mobilisation sans faille et les assure de sa détermination à poursuivre le combat en faveur de l'avènement en Guinée d'une véritable ère de démocratie, de justice et de prospérité.   

Conakry, le 14 avril 2015

Les partis politiques membres de l'Opposition Républicaine

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site