De la douleur à l'insulte.

 

A écouter la position du CNDD par la voix de ses mercenaires civils (leur origine Guinéenne est douteuse et incertaine) n'est rien d'autre qu'ajouter l'insulte à la douleur: ils exigent que leur Dadis joue un rôle dans tout futur gouvernement de transition. Ils ne réalisent donc toujours pas la gravité de leurs actes! Ne le leur a-t-on pas signifié assez clairement ? Ou bien sont-ils inconscients? Ils doivent comprendre qu'ils ne sont plus en position d'exiger!

A notre humble avis, les Forces Vives doivent redoubler d'ardeur et réaffirmer les raisons concrètes et objectives de leur refus à négocier avec des criminels avérés. Si nécessaire, il faudrait concocter un dossier plus explicite, faisant la synthèse des raisons de nos objections à négocier avec Dadis que nous distribuerions à toutes les parties concernées (Communauté internationale) et média pour plaider et conforter notre cause. Nous devons comprendre que maintenir la pression et gagner la ''guerre'' de la communication sont indispensables pour arriver à nos fins. Si nous n'y prenons garde, d'autres évènements dans le Monde risquent de reléguer notre cause comme moins prioritaire ou pire, aux calendes grecques. Nous devons faire encore plus de bruit que jamais après les contre-propositions insultantes du CNDD. Il faut préciser à nouveau nos raisons:

  • En juin 2006, les forces de l'ordre ont tiré sur des jeunes élèves aux mains nues qui ne faisaient que revendiquer pour de meilleures conditions: il n'y jamais eu d'enquête et les responsabilités établies pour punir les responsables.

  • Le 22 janvier 2007, lâchement embusqués sur le Pont de 8 novembre, la Garde présidentielle a abattu sans sommation des dizaines de manifestants qui n'avaient rien de menaçant et voulaient simplement exprimer leur ras-le-bol: nous savons de son propre aveu que Dadis était au Pont 8 novembre. Quel a été son rôle? Voilà une première implication certaine de Dadis dans des massacres de civils Guinéens.

  • Toujours, de janvier à février 2007, particulièrement durant les périodes de couvre-feu, des militaires ont perpétré plusieurs cambriolages et surtout des viols (souvent en bandes) qui sont restés impunis, sans investigations.

  • Lors de la gréve des agents de la Police Nationale en 2007, l'actuel Capitaine Pivi, alias ''Coplan'', membre et ministre du CNDD, simple soldat à l'époque dans l'Armée, sans titre ou fonction officiel (connu, en tout cas) a décidé de prendre le droit dans ses propres mains et d'aller punir ces policiers qui ne faisaient que revendiquer comme les militaires, avant eux, pour une meilleure rémunération. Le nombre de morts reste incertain car déjà à l'époque, ils s'étaient crus malins en dissimulant certains cadavres oubliant que les disparus ne sont pas orphelins et que de toutes les façons les familles savent ceux qui ont disparu. Cela est encore une fois resté impuni et sans enquêtes!

  • Le comble de l'horreur a été atteint le 28 septembre 2009 avec les massacres à balles et à la baïonnette(et oui!) de simples citoyens réunis dans un lieu délimité, un stade, pour s'exprimer librement. Tuer lâchement des Guinéens sans armes ne suffisant pas, ils ont souillé et traumatisé à jamais en violant (comme des bêtes) les pauvres jeunes filles et femmes qu'ils ont pu saisir. Tous les témoignages corroborent la version selon laquelle, la garde rapprochée de Dadis serait impliquée et aurait dirigé les massacres et viols. De toutes façons, de telles choses ne peuvent se faire sans le consentement du CNND ou Dadis! Deuxième implication de Dadis dans des meurtres de citoyens guinéens.

  • Les mêmes militaires, sensés protéger la population et leurs biens, ayant manqué d'assassiner les opposants présents au stade sont allés détruire leurs propriétés, en tuant au passage. Si les forces armées détruisent elles-même les biens des citoyens, ils et elles ne méritent pas de porter leur tenue, être payés, habillés et nourris par les contribuables qu'ils agressent, violent et tuent impunément sous le contrôle et la responsabilité de Dadis et du CNDD!

  • Et récemment, des jeunes patriotes qui ont décidé de protester en mettant leur propre vie en jeu en entamant une gréve de la faim, au lieu de provoquer de la compassion et compréhension de la part du CNDD, ils auraient été arrêtés et enfermés dans des conteneurs: quiconque connait le climat et la chaleur de Conakry, ne peut être que horrifié par les sadisme et méchanceté du CNDD et ses alliés.

  • Les camps d'entrainement de mercenaires et ex-rebelles, comparables à Al Qaeda dans la mesure ils serviront à terroriser les Guinéens montrent à quel point Dadis et sa bande sont cruellement machiavéliques.

A tout cela, nous pouvons aussi mentionner les régulières violations des droits de l'homme sur des militaires rapportés par Amnesty international, Human Rights Watch et d'autres ONG, les agressions verbales (ambassadeur d'Allemagne et personnalités guinéennes) et physique de diplomates (ambassadeur du Ghana); sans parler des tentatives d'enlèvement du directeur de Total et d'opposants par des militaires. Pour compléter le réquisitoire, rajoutons le ''Dadis show'' sur Youtube que tout le monde peut voir et faire son propre jugement.

Vous conviendrez qu'il faut une certaine inconscience et un manque de respect total pour les Guinéens et surtout les Guinéennes après tout ce qui a été mentionné plus haut (faits vérifiables) pour oser exiger que Dadis soit ménagé! Pire, demander qu'il soit associé à toute décision concernant le futur de notre Guinée est une insulte ''nationale''( c'est insulter tout le Pays et nous prendre pour des maudits et lui, le seul béni). Le minimum qu'ils peuvent faire, le CNDD et ses civils (ceux qui sont restés) est de disparaître et se faire oublier!

Nous avons donc une bande de renégats militaires qui depuis 2007, au moins, sont associés à des massacres et agressions sexuelles de la gent féminine qui ont confisqué le pouvoir en Guinée aidés par des civils vénaux qui ont le culot d'exiger quelque chose! En plus, en tant que putschistes (sur un cadavre), ils n'ont aucune légitimité pour se prévaloir de représenter une quelconque ''souveraineté'' ! C'est un attrape-nigauds qui les arrangerait bien; et malheureusement auquel certains sont sensibles: la souveraineté, ce n'est pas un bout de territoire ou un gouvernement, surtout fantoche, mais le peuple à disposer et choisir librement son destin! Avec tous ces arguments et ces faits d'horreur concrets, aucune nation au Monde (même les Talibans) ne peut être insensible à notre cause ou trouver des circonstances atténuantes à la bande de criminels de Conakry(quoique Khadaffi est l'exemption qui confirme la règle mais connaissant son mental...).

Les Forces Vives avec une bonne méthode et les ressources humaines dont ils peuvent disposer, devraient pourvoir convaincre les retissants à nous prêter les moyens dont nous avons besoin pour ne pas exposer d'avantage de vies pour éjecter le CNDD. Car la réaction du CNDD par la voix de son mercenaire civil n'augure rien de positif sur l'avenir des négociations comme nous le prédisions. Pourquoi donc prolonger d'avantage la souffrance des Guinéens sachant d'avance que nous devrons recourir à la force tôt ou tard? Ce que tout le monde fait semblant d'ignorer! Autrement, ils seront là-bas aussi longtemps qu'ils auront des ressources financières à se partager. Le CNDD ne partira que par la force! Arrêtons donc de faire les autruches et faisons l'impossible pour convaincre et trouver les moyens ! Depuis quand des criminels, violeurs et tueurs ont des droits d'imposer leur caprices? Même armés des hors-la-loi restent des malfrats! Il est temps que les Forces Vives aillent directement au but sans fioriture et exigent l'intervention musclée de la Communauté internationale: autrement, ce serait un délit de non-assistance à peuple meurtri en danger. Et ce serait aussi l'occasion d'envoyer un message fort et clair à d'autres qui seraient tentés d'utiliser des armes pour confisquer un pays: la Communauté internationale ne restera pas sans réagir et les laisser faire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (2)

1. SYLLA 18/11/2009

vous avez le droit d'être insulter et trainer dans la boue au lieu de gueuler sur le net et sur les ondes ce serait bon pour vous de vous informer sur ce qui se passe reellement en guinée par vos manieres
de vociforer vous ete entrain de creuser le fosser entre les guinéens,mais vous ne partagerez pas la guinée entre ceux qui vous utilisent .

2. tiam 18/11/2009

Nous les guineens nous avons le droit de vous insulter vous ête à la solde de la france,

Même Si vous(peulhs)sortez demain on va vous massacré en cord et vous insulter, on va vous interdire la guinée bientôt.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nous sommes le . Merci pour votre visite sur www.anouslaguinee.com site d'informations crédibles et d'analyses objectives

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×